Une stratégie pour les 100 millions de citoyen·ne·s européen·ne·s en situation de handicap

La Commission européenne a révélé, ce 30 mars 2021 dernier, une nouvelle stratégie ambitieuse en matière de handicap. Cette stratégie prendra effet sur la période 2021 - 2030.

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, s'est exprimée à ce sujet: « Nous avons tous droit à une vie sans barrières. Et il est de notre devoir, en tant que société, d'assurer la pleine participation de tous sur la base de l'égalité avec les autres ». 


Au-delà des mots, la réalité est beaucoup plus complexe et bien moins rose. Les personnes en situation de handicap sont plus sujettes à la pauvreté et l’exclusion sociale et sont confrontées à diverses discriminations: à l’emploi, à l’éducation, aux soins de santé ou encore aux loisirs récréatifs.


La stratégie de la Commission s’articule autour de trois grandes thématiques:

  • Les droits des personnes handicapées, 
  • Leur vie indépendante et leur autonomie 
  • L’égalité des chances et la non-discrimination.

Bien que de nombreuses propositions soient ambitieuses et nécessaires, il semblerait, selon la CESE (Comité économique et sociale européen) et d’autres acteurs, qu’un point majeur ait été oublié : la  discrimination à l'égard des femmes et des jeunes filles handicapées n’est pas pris en compte or ce phénomène est un problème majeur, ces dernières étant fréquemment victimes de violences. La stratégie de la Commission subira une réévaluation en 2024. Le CESE demande que lors de la réévaluation une initiative phare spécifique à cette problématique soit adoptée pour la deuxième moitié de la décennie.