Technologie, la solution pour un enseignement inclusif ?

La crise de la Covid-19 a accéléré l’intégration des nouvelles technologies dans l’enseignement. Au vu la fermeture des lieux scolaires, il a fallu se réinventer et vite !

Jennifer Pye, spécialiste de l’éducation inclusive à l’IIPE considère que « la pandémie a mis à l’épreuve des systèmes éducatifs déjà fragiles sur le plan de l’inclusion des élèves en situation de handicap. Les planificateurs de l’éducation doivent favoriser les pratiques inclusives d’apprentissage digital, en tenant compte des obstacles nombreux et complexes liés à l’accessibilité et à l’adoption des technologies. »

L’IIPE-UNESCO documente actuellement les bonnes pratiques à suivre et/ou implanter pour un enseignement 2.0 inclusif. Ces ressources sont à découvrir sur leur site internet. L’organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture a également mis en avant, dans un récent article, deux initiatives prometteuses, l'une au Bangladesh et l’autre en Colombie.

L’organisation non gouvernementale bangladaise Young Power in Social Action (YPSA) a mis au point des manuels scolaires convertis en livres audio, des livres en braille et autres formats accessibles. Ces ressources sont disponibles sur smartphone ou laptop.

L’Institut colombien national des personnes sourdes a, quant à lui, promu l’usage de station-relais mettant en contact des interprètes en ligne avec des personnes sourdes pour rendre la compréhension et la communication à distance, en temps réel, accessible à tous. La station-relais avait été inventée il y a plusieurs années mais a connu une forte expansion durant la pandémie et est actuellement disponible via une application mobile.

L’UNESCO souligne par ailleurs la discrimination à l’apprentissage rencontrée par les enfants (en situation de handicap ou non) ne possédant tout simplement pas de connexion internet, de TV, de smartphone, de radio ou d’ordinateur.