Les 7 principes de la conception universelle

Cette notion renvoie à l'accessibilité et est mentionnée dans la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

Les 7 principes de la conception universelle

La conception universelle est la conception de tout aménagement, produit, équipement, programme ou service qui puisse être utilisé par toute personne, sans nécessiter ni d'adaptation ni de conception spéciale, et ce quels que soient son sexe, son âge, sa situation ou son handicap.

Tout en reconnaissant l'intérêt d'une telle approche, il est important de ne pas oublier que les dimensions sociales et économiques jouent un rôle central dans la production du handicap.

Principe n° 1 : Utilisation égalitaire

La conception est utile et commercialisable auprès de personnes ayant différentes capacités.

 

Principe n° 2 : Flexibilité d'utilisation 

La conception peut être conciliée à une vaste gamme de préférences et de capacités individuelles.

 

Principe n° 3 : Utilisation simple et intuitive

L'utilisation de la conception est facile à comprendre, indépendamment de l'expérience, des connaissances, des compétences linguistiques de l'utilisateur ou de son niveau de concentration au moment de l'utilisation.

Principe n° 4 : Information perceptible.

La conception communique efficacement à l'utilisateur l'information nécessaire, quelles que soient les conditions ambiantes ou les capacités sensorielles de la personne.

Principe n° 5 : Tolérance pour l'erreur

La conception réduit au minimum les dangers et les conséquences adverses des accidents ou des actions involontaires.

Principe n° 6 : Effort physique minimal

La conception permet une utilisation efficace et confortable, générant une fatigue minimale.

Principe n° 7 : Dimensions et espace libre pour l'approche et l'utilisation

La conception prévoit une taille et un espace adéquats au moment de s'approcher, de saisir, de manipuler et d'utiliser, quelles que soient la taille, la posture ou la mobilité de l'utilisateur.