La France agit pour des études supérieures accessibles à tous·tes

Un Comité national de suivi de l’Université inclusive a été créé en ce début d’année 2021 en France. Son but ? Proposer des pistes concrètes pour permette à n’importe quel·le étudiant·e d’apprendre sur les bancs du supérieur.

Ce comité national est le fruit d’une réflexion entre le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Sophie Cluzel, la Secrétaire d'État chargée des personnes en situation de handicap. Son ambition est que chaque élève en situation de handicap ait l’opportunité d’étudier pour par la suite s’intégrer professionnellement dans la société.

Les propositions émises par ce comité seront proposées aux candidats des élections présidentielles de 2022. La CGE (conférence des grandes écoles) a déjà dévoilé 17 recommandations à propos de thématiques diverses : l’accès au sport et à la vie sociale, le logement et l’accompagnement journalier…

Le nombre d’étudiant·e·s en situation de handicap présent·e·s dans le supérieur croît mais reste cependant toujours minime. Pour répondre à ce phénomène, la CGE appelle à une collaboration entre tous les professionnel·le·s du secteur pour rendre le supérieur accessible !