Violences conjugales

67 places d’accueil supplémentaires pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants

Le Gouvernement de Wallonie a fait de la lutte contre les violences faites aux femmes une priorité de cette législature. Dans le contexte de pandémie de Covid-19 qui a amplifié le phénomène et sur proposition de la Vice-Présidente, Ministre de l’Action sociale et des Droits des femmes, Christie Morreale, le Gouvernement de Wallonie vient de marquer son accord sur le résultat de l’appel à projets lancé fin mars dernier visant à augmenter le nombre de places d’accueil pour ces femmes et leurs enfants. 

Un budget total de 460.000 euros vient ainsi d’être dégagé pour renforcer 7 structures d’accueil, engager du personnel complémentaire et créer 67 places d’accueil d’ici fin 2021, que ce soit en créant de nouvelles places ou en pérennisant des places d’accueil temporaires créées pendant la crise sanitaire. 

Cet appel à projets répond pleinement aux engagements pris au niveau national dans le cadre du plan intra-francophones 2020-2024 de lutte contre les violences faites aux femmes. Il offre aussi de nouveaux espaces de vie pour les femmes victimes de violences et leurs enfants dans des maisons d’accueil encore trop souvent saturées” conclut Christie Morreale.

Les 7 structures d’accueil renforcées

  • Les 3 portes, Namur (Province de Namur)
  • La Traille, Engis (Province de Liège)
  • CVFE, Liège (Province de Liège)
  • Vif Mons, Mons (Province du Hainaut)
  • La Clairière, Bourlers (Province du Hainaut)
  • La Traverse, Peruwelz (Province du Hainaut)
  • La Maison maternelle du Brabant wallon, Ottignies (Province du Brabant wallon)