Wallonie : les tests salivaires

Les tests salivaires pour le personnel des maisons de repos arrivent : 6 maisons pilotes dépistées ce vendredi et un « testing complet » dès la semaine prochaine

Wallonie : les tests salivaires

Publié le 06/11/2020

Complémentairement aux tests PCR actuellement utilisés et afin de répondre aux besoins urgents liés à la seconde vague de la crise sanitaire, le Gouvernement de Wallonie, à l’initiative de la Ministre de la Santé, Christie Morreale, a décidé d’investir dans des tests salivaires pour dépister, chaque semaine, le personnel des maisons de repos. Cette initiative, rendue possible grâce à un partenariat avec l’Université de Liège qui a développé des tests salivaires à grande échelle, va permettre d’évaluer régulièrement la situation dans chaque établissement et de prendre, le cas échéant, des mesures de protection pour préserver nos aînés. 

Après ajustement de la logistique pour organiser ce dépistage massif et régulier en Wallonie, dans les 602 établissements pour aînés et sur les quelques 40.000 membres du personnel, le testing généralisé démarrera la semaine prochaine. 

Une phase pilote est préalablement organisée ce vendredi dans 6 maisons de repos situées en région de Liège, Namur et Charleroi. Cette première phase permettra d’éprouver le modèle avant de le généraliser.

Ces 6 établissements pilotes ont été choisis car ils ne sont actuellement pas ou très peu touchés par le covid-19 et permettent d’expérimenter sereinement le projet ; les autres établissements impactés par le coronavirus sont en effet systématiquement testés via les dépistages PCR et également absorbés par la gestion de la crise qu’ils traversent. 

Pour rappel, un montant total de 7 millions d’euros a été dégagé par le Gouvernement wallon pour mettre en place ce testing gratuit dans chaque maison de repos durant la seconde vague de la crise.