Le Parlement européen pose des jalons pour une administration plus inclusive

Le Bureau du PE a adopté une feuille de route pour une approche inclusive des questions liées au handicap, à l’orientation sexuelle et à la lutte contre le racisme dans l’administration.

Communiqué de presse
29 novembre 2021
  • Approbation d’une feuille de route avec des actions concrètes et des délais clairs
  • Des mesures transversales pour ouvrir la voie à des changements durables d’ici 2024
  • Des objectifs ambitieux pour les problématiques liées au handicap, aux questions LGBTIQ+ et à la lutte contre le racisme

Le Bureau du Parlement européen, composé du Président, des vice-présidents et des questeurs, a convenu d’intensifier les efforts visant à rendre l’administration plus inclusive. Pour atteindre cet objectif d’ici 2024, le Bureau a adopté à l’unanimité une feuille de route de deux ans avec des jalons ambitieux concernant les problématiques liées au handicap, aux questions LGBTIQ+ et aux questions de diversité raciale et ethnique. Le Bureau a reconnu la nécessité de développer une approche intersectionnelle pour ouvrir la voie à des changements durables qui aboutiront à un cadre de travail pleinement inclusif et respectueux.


Le président du groupe de haut-niveau du Parlement sur l’égalité des genres et la diversité, le vice-président Dimitrios Papadimoulis, a déclaré: ‘‘Je suis ravi que nous ayons pu adopter à l’unanimité cette feuille de route qui vise l’égalité par une approche globale, en maintenant un dialogue étroit et productif avec les groupes de parties prenantes de la diversité au sein du Parlement, afin de garantir à la fois la légitimité et l’efficacité des mesures. C’est une nouvelle opportunité pour nous de consolider notre position en tant qu’institution de premier plan sur les questions de diversité et c’est essentiel pour garantir que l’administration du Parlement soit vraiment représentative des citoyens et accessible à tous. Désormais, nous devons travailler ensemble pour la mise en œuvre de ces mesures de manière opportune et efficace.’’


Sur les questions liées au handicap, à l’accessibilité numérique et physique, des dispositifs d’action positive, un soutien financier et la sensibilisation seront des sujets prioritaires. Concernant les questions LGBTIQ+, le renforcement de l’apprentissage et du développement thématiques proposés au personnel et aux cadres demeure une priorité, de même que la garantie d’un dispositif de soutien approprié pour tous les types de familles dans une variété de scénarios et de situations.


Concernant les actions liées à la lutte contre le racisme, l’un des objectifs est de favoriser la diversité ethnique au sein du personnel du Parlement. Pour y parvenir, il faut écouter l’expérience des collègues issus de la diversité et examiner leurs doléances. Il faut également tendre activement la main aux groupes les moins représentés et soutenir les programmes de développement des talents afin d’accroître la diversité au Parlement.


Une enquête anonyme et volontaire menée auprès du personnel concernant la diversité des collègues, leur perception de l’inclusivité du Parlement en tant que lieu de travail et l’efficacité de ses actions en matière de diversité permettra de collecter des données clés pour continuer à progresser.


Le Parlement a adopté ces mesures suite à la proposition du groupe de haut-niveau sur l’égalité des genres et la diversité, présidé par le vice-président Papadimoulis. Le groupe promeut l’égalité, la non-discrimination et la diversité au sein du Parlement afin que celui-ci reflète plus fidèlement la société européenne dans son ensemble. En avril dernier, les dirigeants du Parlement ont également adopté à l’unanimité une feuille de route pour atteindre l’égalité des genres dans les procédures politiques et dans son administration.

Pour plus d'informations : ici