La SNCB travaille sur des voitures à double étage accessibles à tous en toute autonomie

Une étape importante dans la nouvelle politique d’accessibilité de la SNCB. La SNCB souhaite que toutes les personnes à mobilité réduite puissent prendre le train avec un maximum d’autonomie.

La SNCB travaille sur des voitures à double étage accessibles à tous en toute autonomie

Ce principe est au cœur de la nouvelle politique de la SNCB en matière d’accessibilité, qui implique l’uniformisation de la hauteur des quais et des portes d’embarquement correspondant à cette même hauteur. Dans ce cadre, la SNCB a décidé que tous les quais devront être d’une hauteur de 76 cm et que chaque nouvelle commande de matériel ferroviaire devra respecter cette hauteur d’embarquement. La première prochaine commande de trains M7 à double étage sera adaptée en ce sens, pour permettre à chacun de prendre le train sans assistance grâce à une plateforme coulissante. Des adaptations accélérées auront lieu dans les gares qui jalonnent les trajets des trains M7 afin qu’elles soient, elles aussi, intégralement accessibles.

Un tiers de la population belge a plus de difficultés à se déplacer. Il s’agit non seulement des personnes à mobilité réduite, mais aussi des plus âgées, des personnes accompagnées d’enfants ou ayant une mobilité temporairement plus limitée comme, par exemple, les voyageurs avec une  jambe dans le plâtre. La SNCB souhaite que toutes ces personnes puissent aussi prendre le train en toute autonomie dans les meilleures conditions de confort et de sécurité et ce, depuis leur lieu de départ jusqu’à leur destination finale.

Pour permettre cela, il faut non seulement améliorer l’accessibilité aux trains, mais aussi aux gares, parkings et canaux de vente. Cela ne peut se faire que par une approche coordonnée à tous les niveaux, et avec un plan d’actions à court et moyen terme.

Des trains accessibles en toute autonomie

En 2015, la SNCB a décidé de commander 445 voitures M7 à double étage. La livraison de ce nouveau matériel est aujourd’hui en cours. Une cinquantaine de voitures seront mises en service d’ici la fin de cette année.

Dans ce cadre, des voitures multifonctionnelles sont aussi prévues. Ces dernières offriront plus de place aux voyageurs à mobilité réduite et disposeront aussi d’une toilette adaptée et d’un système d’interphonie pour les personnes en chaise roulante. Cependant, vu la différence de hauteur entre la porte d’embarquement dans le train et le quai, ces voyageurs ont malheureusement toujours besoin d’une assistance.

Un rendez-vous manqué que la SNCB veut rectifier le plus rapidement possible. C’est pourquoi une voiture accessible en toute autonomie sera développée dans le cadre des nouvelles prochaines commandes.

Les coûts liés à l’étude et la commande de quelques prototypes ont récemment été approuvés par le Conseil d’Administration de la SNCB.

Nouveau modèle

Cette voiture accessible de façon totalement autonome disposera d’un porte à hauteur de 76 cm,  correspondant à la hauteur de référence européenne des nouveaux quais. Quand la porte s’ouvrira, une plateforme coulissante comblera la distance entre le train et le quai, afin que les voyageurs à mobilité réduite (les personnes en chaise roulante mais aussi les personnes malvoyantes, les personnes âgées, les voyageurs transportant un vélo, une poussette, etc.) puissent facilement embarquer en toute autonomie. Ce projet a fait l’objet d’une large consultation ces derniers mois auprès des organes d’intérêt concernés tels que UNIA, le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées et le CAWaB.

Outre cette voiture accessible en toute autonomie, une deuxième voiture multifonctionnelle est en cours de conception, comportant des emplacements dédiés aux vélos, poussettes, etc.

Des gares intégralement accessibles

Rendre les trains M7 accessibles à tous en toute autonomie est une partie du puzzle. Dans les gares aussi, les voyageurs doivent pouvoir se déplacer de manière autonome jusqu’aux aux quais.

L’objectif de la SNCB est de doubler le nombre de gares accessibles en cinq ans, pour passer de 78 actuellement à 150 d’ici 2025. Une gare est intégralement accessible lorsqu’elle est équipée de rampes d’accès et d’ascenseurs vers chaque quai, de lignes de guidage pour personnes malvoyantes, d'automates de vente facilement accessibles et de quais d’une hauteur de 76 cm, correspondant à la hauteur d’embarquement dans les nouveaux trains.

En outre, le rehaussement des quais s’opère en collaboration avec le gestionnaire de l’infrastructure Infrabel. Ce dernier rehausse les quais et la SNCB réalise les finitions. Le rehaussement des quais à 76 cm sera dès lors aussi intégré dans le plan d’investissement pluriannuel de la SNCB et d’Infrabel.

Information plus claire, assistance plus efficace

L’assistance reste encore nécessaire tant que tous les trains et toutes les gares ne sont pas encore accessibles en toute autonomie. Dans le souci de rendre cette assistance plus efficace, la SNCB  travaille sur une application mobile grâce à laquelle les voyageurs à mobilité réduite pourront demander une assistance de façon plus aisée et plus rapide.

Les annonces dans les gares seront également améliorées. Une meilleure signalisation est prévue pour les personnes malvoyantes, et les annonces seront plus claires, tant visuellement sur les écrans qu’au niveau des annonces sonores.