La complication des grossesses des femmes en situation de handicap

Avoir un bébé lorsqu'on est une personne en situation de handicap peut se révéler digne d'un parcours du combattant. En effet, les mamans handicapées sont ignorées des recherches médicales, victimes de discriminations et ont des complications post-partum.

Selon une étude américaine de Jama Network publiée ce mois-ci, les femmes à handicap ont des taux de grossesse similaires à ceux des femmes valides. Cependant, elles ont longtemps été ignorées par la recherche obstétrique et la pratique clinique. 

Cette invisibilité des femmes en situation de handicap peut s'expliquer avec différentes données : les pratiques eugéniques scandaleuses du 20e siècle, les préjugés, encore aujourd'hui présents sur la sexualité, la grossesse et les capacités éducatives des personnes handicapées... Bien que la Conventions des Nations Unies protège leurs droits reproductifs. 

Ainsi, les grossesses des personnes handicapées présentent de nombreuses conséquences néfastes, principalement pour la maman : un risque plus élevé de diabète gestationnel, de placenta praevia, de rupture prématurée des membranes, de fièvre post-partum, de décès maternel, de prééclampsie/éclampsie sévère et d’hémorragie, des problèmes cardiovasculaires, des infections et une probabilité plus élevée d'interventions chirurgicales pendant leur grossesse, comme les césariennes.

Les chercheurs de cette enquête ajoutent : "Ces données montrent qu'il est nécessaire de disposer d'informations sur les grossesses des femmes handicapées afin d'éclairer la pratique clinique, d'autant plus qu'elles sont confrontées à d'importants problèmes sociaux et sanitaires avant la conception de leurs enfants (taux élevés de pauvreté, de maladies chroniques, de dépression, d'anxiété, ect...)". 

Nous espérons que d'autres recherches obstétriques et enquêtes vont poursuivre celle-ci afin de devenir les porte-paroles des personnes ignorées.  

Etude de Jama Network Open "Obstetrics and Gynecology : 
Risk of Adverse Maternal Outcomes in Pregnant Women With Disabilities", publiée le 15 décembre 2021.