L'accessibilité aux personnes à mobilité réduite (PMR) au sein des TEC

Question écrite du 09/10/2020 de MATAGNE Julien à HENRY Philippe, Ministre du Climat, de l'Energie et de la Mobilité

L'accessibilité aux personnes à mobilité réduite (PMR) au sein des TEC

Lundi dernier, dans un communiqué de presse de Navetteurs.be, nous apprenions l'engagement de la SNCB à améliorer l'accès à son infrastructure aux personnes à mobilité réduite (PMR). Plusieurs avancées ont été faites, mais cependant, ce n'est pas suffisant.


Le Collectif accessibilité Wallonie-Bruxelles (CAWaB) et Navetteurs.be ont donc interpellé à nouveau la SNCB pour, entre autres, que les nouvelles voitures (M7) soient multifonctionnelles et réellement accessibles.

Cela étant, je m'interroge sur cette prise en considération dans les TEC. Certains types d'infrastructures au sein du réseau TEC ne permettent pas un accès aisé aux PMR. Certains types de bus ne possèdent d'ailleurs pas d'espace dédié.

Que sait Monsieur le Ministre des possibilités d'amélioration d'accessibilité dans le réseau TEC ?

Existe-t-il des partenariats, à l'instar de ceux entre la SNCB et le CAWaB, entre les TEC et d'autres associations de ce type ? Si oui, quels sont-ils ?

Connaît-il l'existence d'une prise de contact par le TEC ou l'Opérateur de transport de Wallonie (OTW) avec des associations défendant l'accès aux transports en commun ?

L'OTW a-t-il dans ses missions d'étudier un meilleur accès aux TEC pour les personnes à mobilité réduite ?

Réponse du 23/10/2020 de HENRY Philippe

Les ambitions de la DPR en matière d’accessibilité des personnes à mobilité réduite aux transports publics rejoignent celles du contrat de Service public de l’opérateur de transport de Wallonie.

Via l’article 29, celui-ci engage à poursuivre les efforts d’augmentation de l’accessibilité des transports publics pour les personnes à mobilité réduite, en concertation avec les acteurs du secteur.

L’OTW travaille donc avec le Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles (CAWaB), avec lequel une convention a d’ailleurs été signée, afin de mettre en place des projets concrets traduisant les ambitions de la DPR en matière d’accessibilité des services réguliers de l’OTW.

Cette collaboration a permis la production d’un planning de déploiement de l’accessibilité aux services et à l’information, ainsi que d’une liste budgétée des actions à mener dans les années à venir en matière d’accessibilité.
Ces actions sont déclinées en quatre grandes thématiques :
- l’accès au matériel roulant ;
- l’accès à l’infrastructure ;
- l’accueil par le personnel ;
- l’information sur l’offre de transport.

Concrètement, il est ainsi prévu, par exemple, de poursuivre le programme pluriannuel d’aménagement d’infrastructures, commencé en 2015 et portant sur l’équipement de tous les bus de rampes d’accès pour les PMR au 31/12/2020 et la mise en accessibilité progressive des arrêts.

Bien qu’il reste encore un travail conséquent à faire pour améliorer l’accessibilité dans les transports publics, ces démarches vont dans la bonne direction. Je compte donc bien maintenir les efforts nécessaires pour y parvenir.