France : 300 millions d’euros mobilisés pour soutenir les entreprises sociales inclusives

Un dispositif de soutien exceptionnel pour faire face à l’impact de la crise et poursuivre le développement de l’insertion par l’activité économique.

France : 300 millions d’euros mobilisés pour soutenir les entreprises sociales inclusives

Le Gouvernement poursuit un double objectif : soutenir économiquement et accompagner la transformation des 5 000 structures concernées, qui rassemblent aujourd’hui plus de 200 000 salariés.

Le dispositif permettra à la fois :

- De consolider les entreprises sociales inclusives, par un soutien économique rapide en couvrant une part des pertes d’exploitation générées par la crise et des surcoûts liés au maintien d’activité durant la période du confinement. Les structures concernées pourront formuler les demandes d’aide jusqu’au 30 septembre.

- D’accompagner la transformation du secteur, en aidant les structures à se repositionner dans un contexte économique bouleversé. Ces aides seront basées sur les projets présentés. L’appel à projets débutera en septembre.

Ces aides sont complémentaires des mesures déjà existantes, notamment celles liées à l’activité partielle. En plus d’atténuer à court-terme l’impact de la crise, il s’agit aussi de préserver les objectifs de croissance du secteur, conformément à la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté.

« Cette aide de 300 millions d’euros va permettre aux 5 000 structures réparties sur tout le territoire, non seulement de mieux résister à la crise, mais aussi de se développer et de préparer l’avenir. Cet investissement permettra notamment d’accompagner la transformation et la consolidation de ce secteur, dont les structures ont parfois besoin de renforcer leur gestion et de mutualiser leurs forces pour mieux résister aux aléas », explique Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

Pour Brigitte KLINKERT, ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, chargée de l’Insertion, « ces mesures montrent combien le Gouvernement est mobilisé pour soutenir les structures d’insertion par l’activité économiques et les entreprises adaptées. Le dispositif mis en place répond à notre objectif : ne laisser personne au bord du chemin. Au-delà de la réponse à la crise actuelle, il était aussi essentiel d’assurer le développement du secteur, pour poursuivre notre Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté. C’est chose faite. ».

Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, ajoute : « La crise actuelle nous place face à un défi – accompagner les travailleurs handicapés qui travaillent dans des entreprises adaptées fragilisées par une réduction de leur activité – et à une opportunité : transformer ces structures pour préparer le futur. L’aide attribuée par le Gouvernement répond à ces deux objectifs et renforce toujours davantage l’engagement national ‘‘Cap vers l’entreprise inclusive’’ ».

 

© Communiqué de presse