Aventures d'une Finlandaise dans les transports publics à Bruxelles.

J'avais du mal à m'en croire les yeux en voyant, lors d'un petit voyage au mois dernier, l'état lamentable des transports publics de Bruxelles.

Vivant à Helsinki où le metro est entièrement accessible, où tous les bus, presque tous les trams et une partie des trains locaux sont à plancher bas, j'avais du mal à m'en croire les yeux en voyant, lors d'un petit voyage au mois dernier, l'état lamentable des transports publics de Bruxelles.
Pour mon assistante et moi qui étions de passage, les portillons automatiques qui nous prenaient, nous deux et ma chaise roulante, pour plus de deux personnes et ne nous laissaient pas passer; les problèmes créés par le nombre très limité de stations de metro munies d'ascenseur; les deux lignes de trams à plancher bas mais avec seulement un arrêt par ci, par là où il est possible d'y monter ou d'en sortir en chaise roulante, tous cela a servi de matière première à des anecdotes et à des récits d'aventure.
Mais vous tous qui y vivez et faites face à ces obstacles insurmontables dans votre vie quotidienne, comment faites-vous? La tentation de ligoter quelques hauts fonctionnaires de l'UE dans une chaise roulante et les forcer a se déplacer par les services proposés par la STIB ne vous vient-elle pas chatouiller quelquefois?