Sclérose en plaques et ascension du Kilimandjaro

Julien Vedani, lyonnais de 33 ans, s’apprête à atteindre le sommet de la plus haute montagne d’Afrique en 2021, en Tanzanie.

Ce dernier est récemment venu tester sa condition et la résistance physique de son exosquelette au Pôle Saint-Hélier de Rennes, un centre de médecine physique et de réadaptation. En effet, un exosquelette lui entoure les deux jambes et lui permet de marcher plusieurs minutes d’affilée. Ces muscles doivent fournir un effort considérable, la maladie ayant réduit à néant son système nerveux. Son exosquelette est l’unique en France à être utilisé pour une personne atteinte de sclérose en plaques. Il est normalement utilisé dans les secteurs militaires et industriels.

Julien Vedani sera accompagné de 5 personnes. Son expédition devrait durait 12 jours et induit une centaine de kilomètres. Il effectue de nombreux treks depuis plusieurs mois pour gagner en endurance. Après un an et demi de travail, il est capable de faire deux fois plus d’efforts physiques qu'auparavant.

À travers cet exploit sportif, Julien fait passer le message suivant : « Malgré le handicap, il faut continuer à profiter de la vie à fond et de croire en ses rêves fous. »