Plus de parents d'un enfant handicapé pourront disposer d'un crédit-temps

Le conseil des ministres a approuvé un arrêté royal qui permettra à un nombre accru de parents de bénéficier d'un crédit-temps pour s'occuper d'un enfant handicapé.

Plus de parents d'un enfant handicapé pourront disposer d'un crédit-temps

Le crédit-temps est une possibilité d'arrêter temporairement de travailler ou de diminuer ses horaires pour une durée maximale de 51 mois.

La législation précédente (cp 103) stipulait que les parents ne pouvaient prendre du crédit-temps que si leur enfant avait une incapacité physique ou mentale d'au moins 66% ou un score d'au moins 4 dans le premier pilier de l’échelle médico-sociale.

Cette règle ne prenait pas assez compte de l'impact de la maladie sur la famille ou de l'autonomie de l'enfant.

Voilà pourquoi les parents dont les enfants souffrent d'au moins 9 points sur les trois piliers de l'échelle médico-sociale peuvent désormais demander un crédit-temps. Cela prend en compte l'intégration de l'enfant dans la société et le poids sur la vie quotidienne de la famille. Cette extension s'applique à toutes les nouvelles demandes et extensions de crédit-temps.

En savoir plus sur le crédit temps