Le Livre noir de l'autisme de Olivia CATTAN

L'autisme est à la mode : films, séries, articles et reportages donnent l'illusion que cette cause avance dans notre pays. Pourtant, 600 000 autistes et leurs familles rencontrent toujours les mêmes difficultés en matière de prise en charge.

Le Livre noir de l'autisme de Olivia CATTAN

Profitant de l'impasse thérapeutique dans laquelle se trouvent ces familles d'enfants autistes et de l'attrait actuel pour les médecines douces, un business parallèle de pseudo-thérapies – promettant parfois aux familles désespérées la guérison de leur enfant – s'est développé, représentant des millions d'euros.
Hypnose, auriculothérapie, zoothérapie, neurofeedback, oxygénothérapie hyperbare et autres thérapies aux dérives parfois sectaires attirent toujours plus. Aux côtés de ces marchands d'espoir, des chercheurs et des médecins organisent des essais non-autorisés par les autorités de santé. Des traitements alternatifs à base de régimes restrictifs, antibiothérapies de longue durée ou encore chélations, sont prescrits à de jeunes enfants autistes, sans avoir prouvé leur efficacité. D'autres encore détournent certains médicaments ou fabriquent de nouvelles molécules à base de chlore, de javel. Des témoignages de " guérisons magiques ", fake news et théories complotistes se propagent sur Internet. Les agences de santé n'arrivent plus à contrôler ce phénomène, les réseaux sociaux étant devenus les nouveaux prescripteurs médicaux.