Le CSA français fait le bilan 2017 et pointe les actions 2018 sur le handicap et la télévision

Comme chaque année, le CSA a assuré en 2017 un suivi du respect des obligations des chaînes en matière d’accessibilité des programmes télévisés aux personnes souffrant de déficience auditive ou visuelle.

Le CSA français fait le bilan 2017 et pointe les actions 2018 sur le handicap et la télévision

En 2008, 2011 et 2015, le CSA a élaboré et fait adhérer à trois chartes relatives à la qualité, respectivement, de l’audiodescription, du sous-titrage et de la Langue des Signes Française (LSF). Ce sont, entre autres, les bases pour leur travail sur ce sujet. 

Quelques points qui ressortent de ce bilan 2017 : 

  • Il y a toujours un manque criant de présence de programmes interprétés en LSF.
  • Pour 8 des 11 chaînes ayant l'obligation de sous-titrer ses programmes, le volume publicitaire augmentant a diminué le volume de programmes sous-titré
  • les SMAD (Services de médias audiovisuels à la demande) sont insuffisamment accessibles. Sur neuf groupes interrogés, seulslement trois proposent des contenus accessibles sur leurs propres SMAD (France Télévisions, M6 et Lagardère).

Ainsi, pour 2018, quelques actions à mener sont au programme du CSA : 

  • Engager des actions communes avec Sophie Cluzel, Secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées
  • Renouveler des expériences d'audiodescription à l'occasion d'événements sportifs
  • Associer le ministère de l’Éducation Nationale à la charte « handicap »

Retrouvez toutes les infos et documents y afférents en cliquant ici : http://www.csa.fr/Etudes-et-publications/Les-autres-rapports/Handicap-et-Television-Bilan-2017-et-actions-2018-du-CSA