Des héros différents pour nos enfants

5 livres pour comprendre les enfants en situation de fragilité, des petits héros « différents »

Des héros différents pour nos enfants

Florette rentre à l’école – Alexia Quercy

La différence, elle tient à un gêne de trop chez Florette Coquinette, la première héroïne de littérature jeunesse porteuse de trisomie 21, dans une nouvelle collection destinée aux 5-8 ans.

C’est une petite héroïne à laquelle tout le monde peut s’attacher, non pas au-delà de sa différence, mais pour sa différence ! Elle se bat chaque jour avec courage, non pas contre des dragons… mais contre ses propres limites », explique l’auteur, Alexia Quercy.

Elle-même maman d’une petite Flore trisomique, elle a voulu créer un personnage qui s’échappe des stéréotypes et à laquelle sa fille puisse s’identifier. Elle entend ainsi délivrer « un message positif aux enfants handicapés », pour les aider à « mieux grandir parmi les autres avec leurs forces et leurs fragilités », grâce à des « récits joyeux à la portée de tous ».

Mais au-delà, elle souhaite également fournir un outil de communication aux enseignants de grande section jusqu’au CE2, afin de préparer l’arrivée d’un enfant différent dans leur classe (quel que soit son handicap, car ils peuvent adapter ces petites histoires en fonction de ce dernier). Son initiative, soutenue par plusieurs associations, a fait l’objet d’une campagne de financement participatif.

Florette rentre à l’école, Alexia Quercy (illustrations : Solène et Thomas), Publishroom, mars 2018, dès 5 ans, 10,50 euros.

Le petit Chaperon rouge qui n’y voit rien – Han Xu

Aux Éditions Rue du Monde, c’est un tout nouveau Chaperon rouge, vraiment pas comme les autres, qui vient d’apparaître : non voyante, elle parvient tout de même à… domestiquer le grand méchant loup !

Dys sur Dix – Delphine Pessin

Handicap moins lourd, mais plus largement répandu (5 % des ados scolarisés) la dyslexie est un trouble du langage que Delphine Pessin, prof de français en collège, connaît bien : son héros, Dylan, ressemble à certains de ses élèves.

Son roman, « Dys sur Dix » (dès 10 ans) leur délivre un message d’espoir, en version classique (PKJ, 15 euros), audio (Lizzie, 15,90 euros) ou numérique (12-21, 10,90 euros) avec police adaptée aux dyslexiques et outils d’aide à la lecture.

arbi, enfant zèbre – Suzanne Galéa et Floriane Ricard

Autre différence à l’autre bout de l’échiquier scolaire… mais qui peut être tout aussi handicapante, celle des enfants dits « surdoués » ou « à haut potentiel », que les auteurs appellent ici enfants « zèbres ».

uzanne Galéa raconte le quotidien de l’une d’elles, illustré par les talentueux dessins de Floriane Ricard ; et là encore, c’est le premier album qui parle de ces drôles d’enfants submergés de questions sans réponses, mal dans leur peau, pour qui faire son cartable ou aller dormir chez une copine relève du défi

Zarbi, enfant zèbre, Suzanne Galéa, Floriane Ricard, éditions Rue de l’Échiquier Jeunesse, août 2018, dès 6 ans, 16,50 euros.

La vie commence aujourd’hui – Christophe Léon

Enfin, pour les plus grands, un beau roman de Christophe Léon aborde avec délicatesse la difficulté de vivre l’adolescence en situation de handicap.

Son héros, Clément, ado précoce et tétraplégique, cloué au lit en plein éveil des sens et des sentiments, nous parle sans tabou de sexualité, d’amour… et de courage !

La vie commence aujourd’hui, Christophe Léon, Éditions La joie de lire, septembre 2018, dès 14 ans, 13 euros.