L’Unapei publie un livret sur la vie affective des personnes avec un handicap intellectuel

Son nom : "Liberté, égalité, intimité"

L’Unapei publie un livret sur la vie affective des personnes avec un handicap intellectuel

Comme tout le monde, les personnes en situation de handicap intellectuel ont des sentiments, des émotions, des besoins, des joies et des peines. Elles aspirent à une vie affective et sexuelle. Mais comment aborder cette vie intime des personnes en situation de handicap intellectuel, non pas en termes de risques et d’incidents, mais sous l’angle de l’épanouissement ? Comment être à l’écoute de leurs attentes ? Comment garantir leur droit à l’intimité ? L’Unapei, en tant qu’association représentante des personnes en situation de handicap, dépasse aujourd’hui les tabous et propose des lignes directrices fortes, illustrées par de nombreux exemples, pour que chaque personne accompagnée puisse aimer, désirer et s’épanouir dans sa vie intime. Retrouvez ces pistes de réflexion dans le livret « Liberté, égalité, intimité ».

De la découverte du corps à l’épanouissement : une approche globale indispensable

Choisir sa vie, c’est aussi avoir la possibilité d’exprimer ses désirs, d’accéder au plaisir, de vivre une relation amoureuse, de partager son quotidien avec l’être aimé, d’avoir des enfants » affirme Luc Gateau, président de l’Unapei.

La prise en compte de la vie affective et sexuelle est, au-delà d’un droit fondamental, une condition indéniable de bien-être, de réalisation de soi et d’épanouissement pour les personnes en situation de handicap. Aussi, l’Unapei encourage les personnes en situation de handicap, les familles et les professionnels à faire évoluer les représentations et lever les tabous.

Quelques exemples de bonnes pratiques issues du livret « Liberté, égalité, intimité » :

  • Apprendre à connaître son corps : formations, interventions du Planning familial, permanences de sages-femmes, d’infirmières…
  • Apprendre à s’aimer et respecter l’autre : conseillers conjugaux, groupes de parole, serious game, permanences de psychologues, aménagement d’espaces d’intimité…
  • Favoriser les rencontres, rompre l’isolement : organisation de sorties et d’événements…
  • Sensibilisation des parents : information et accompagnement des proches aidants, moments de convivialité avec les familles, recueil de témoignages, créations artistiques…

Un accompagnement individualisé tout au long de la vie

Véritables actrices de leurs parcours de vie intime et sexuelle, les personnes en situation de handicap doivent bénéficier d’un accompagnement individualisé, tout au long de leur vie, basé sur leurs propres besoins et leurs attentes. Il ne s’agit pas de se substituer aux désirs de la personne mais de rendre possible leur libre-expression, favoriser les rencontres et leur donner les moyens de se doter de savoirs, de savoir-être et de savoir-faire.

Pour ce faire, l’Unapei, considérant que la sexualité contribue à la qualité de vie des personnes en situation de handicap, encourage la réouverture du débat autour de l’assistant.e sexuel.le. Le recours à un assistant.e sexuel.le doit pouvoir trouver sa place dans un parcours éducatif individualisé. Des assistant.es sexuel.les formés de manière spécifique, intervenant dans un temps et un espace délimités, pourraient permettre d’apporter des réponses très concrètes à certaines personnes handicapées ayant des difficultés. La complexité de la sexualité exige une intervention finement adaptée aux besoins de la personne qui n’a pas vocation à être forcément la fourniture d’une prestation sexuelle génitale systématique.  

Désir d’enfant et parentalité

L’Unapei profite de la publication du livret « liberté, égalité et intimité » pour exposer la nécessité d’accompagner les personnes en situation de handicap dans leur propre parentalité. Fruit d’un désir, d’une aspiration à l’autonomie, la question de la parentalité est, aujourd’hui, de plus en plus revendiquée par les personnes en situation de handicap intellectuel.

Le livret délivre des pistes d’actions pour accompagner au mieux ces futurs parents dans l’expression de leur désir d’enfant, le suivi de la grossesse et la mise en œuvre d’un soutien adapté pour l’enfant et ses parents.

  • Exemple d’initiative : le SAAP (service d’aide et d’accompagnement à la parentalité), Papillons Blancs du Nord

Un accompagnement « sur-mesure » apporté aux jeunes parents jusqu’aux 6 ans de l’enfant visant à développer les compétences parentales.

Informations pratiques :

–          Retrouvez le livret sur le site www.unapei.org, rubrique « publications »

–          Un résumé de ce livret en Facile à lire et à comprendre (FALC) est également à disposition.