Journée - Proche aidant de malentendant, en quoi est-ce différent ?

Le proche aidant... un atout majeur!

Handicap de la communication par excellence, la malaudition ne touche pas que la personne qui en souffre. L’entourage - conjoints, frères et sœurs, descendants et ascendants - est également affecté par ce trouble sensoriel qui rend l’établissement de relations sociales et familiales difficile. Mais pas seulement. Car l’entourage est aussi directement sollicité dans la prise en charge de ce handicap invisible mais très invalidant. Il est ce que l’on appelle aujourd’hui un proche aidant, concept qui désigne « une personne de l’entourage immédiat d’un individu atteint dans sa santé et/ou dans son autonomie et qui requiert une assistance pour certaines activités de la vie quotidienne ».

Seulement voilà : la déficience auditive étant un handicap singulier, peut-on également définir une singularité pour le proche aidant d’un malentendant ? Vivre dans l’entourage et contribuer à la prise en charge du handicap auditif d’un malentendant implique-t-il une réalité fondamentalement différente de celle des autres proches aidants ?

C’est à ces questions fondamentales que cette 17e Journée à thème de forom écoute entend apporter si ce n’est des réponses, au moins des pistes de réflexion qui permettront aussi bien aux malentendants qu’à leur entourage de mieux vivre la déficience auditive au quotidien.