Semaine du chien guide

Du 18 au 25 septembre 2016, aura lieu la 5 ème édition de la semaine du chien guide d’aveugle. A cette occasion, toute une série d'activités sont programmées un peu partout en France.

89 % des maîtres de chiens guides d’aveugles estiment que le chien guide leur offre une meilleur intégration dans la société. Pour 99 %, il améliore leur confort et pour 98 % leur autonomie. Voilà pourquoi la FFAC (Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles) s'engage chaque jour depuis tant d'années.
Pour permettre aux personnes déficientes visuelles de bénéficier de plus de confort et d’une meilleure qualité de vie. Si nous ne sommes pas surpris de ces résultats, nous voulons les faire partager au plus grand nombre.
Aux personnes déficientes visuelles tout d’abord, pour qu’elles n’hésitent pas à faire une demande de chien guide auprès d’une des associations fédérées au sein de la FFAC.
Auprès du grand public pour que chacun puisse s’investir à son niveau, à nos côtés, pour soutenir la cause du chien guide. Notre mouvement recherche toujours des familles d’accueil et des bénévoles. Toutes les énergies sont les bienvenues.
Et enfin, nous voulons informer les professionnels de santé. Nous souhaitons ouvrir un dialogue avec les médecins généralistes et spécialistes pour leur donner les outils de connaissance sur le chien guide d’aveugle. Les médecins sont au contact des personnes déficientes visuelles. Ils peuvent les conseiller, les orienter vers le chien guide pour leur permettre de gagner en autonomie. Rappelons que 1 500 personnes bénéficient d’un chien guide remis gratuitement en France alors que nous dénombrons 60 000 personnes
non voyantes et 140 000 personnes très malvoyantes. Ensemble, nous pouvons, nous devons, développer la présence du chien guide auprès des personnes déficientes visuelles.

Quelle approche les médecins ont-ils du handicap visuel ? Que pensent-ils des chiens guides ? Comment conseillent-ils les personnes déficientes visuelles ? La FFAC et l’institut OpinionWay ont réalisé une enquête approfondie auprès de médecins généralistes et de spécialistes. Les résultats en dix points.

1-Les médecins plébiscitent le chien guide.
Pour les généralistes, la présence d’un chien guide est le second moyen le plus susceptible d’apporter de l’autonomie (94 %) aux personnes déficientes visuelles. L’animal arrive juste après les dispositifs d’aide à l’écriture et à la lecture (97 %). Les médecins classent aussi le chien guide en 4e position pour sa capacité à augmenter le confort de vie (89 %) de leurs patients. Comme les médecins généralistes, les spécialistes (96 %) pensent tout d’abord aux dispositifs adaptés (98 %). Mais, eux classent les chiens guides, juste après, en seconde place des dispositifs permettant d’accentuer le confort (97 %) des mal (ou non) voyants.

2-Le médecin, un prescripteur.
97 % des médecins généralistes affirment qu’ils pourraient conseiller un chien guide d’aveugle à leurs patients. 16 % l’ont déjà fait et 81 % s’y déclarent prêts s’ils sont confrontés à cette situation. Chez les spécialistes, 92 % pourraient prodiguer ce même conseil et 24 % l’ont déjà fait.

3-Une prescription d’autonomie.
Parmi ceux qui ont déjà conseillé de prendre un chien guide, 77 % des généralistes et 84 % des spécialistes l’ont d’abord fait pour le gain d’autonomie qu’il permet ; ainsi que pour
rendre les déplacements plus sûrs (68 % et 73 %) et augmenter la confiance en soi (68 et 56 %) de leur patient.

4-Dans la pratique, l’équipement matériel d’abord.
Malgré ce plébiscite le chien guide reste le 5e dispositif effectivement recommandé par les spécialistes, bien après les outils d’aide à la lecture (53 %) ou les équipements adaptés (52 %). De même, il arrive en 6e place des recommandations des généralistes.

5-Portrait type du maître de chien guide.
Généralistes ou spécialistes, les médecins pensent qu’un chien guide est particulièrement adapté à leurs patients qui peinent à se déplacer (63 % et 72 %) et aussi à ceux qui se sentent seuls. Ainsi 53 % des généralistes et 46 % des spécialistes se verraient d'abord conseiller un chien à une personne en voie d’exclusion.


Rendez-vous sur www.semaine-chienguide.fr pour découvrir tous les événements
de la semaine du chien guide d’aveugle.