Chiens-guides : face à l'ignorance et la bêtise?

Les réseaux sociaux, suivis des médias, ont partagé l'information d'un chien-guide et de son maître exclu non sans ménagement d'un Monoprix. Une autre histoire vis-à-vis d'un chien-guide a encore eu lieu hier, dans le métro bruxellois.

Chiens-guides : face à l'ignorance et la bêtise?

Lundi, Arthur, malvoyant de 25 ans accompagné de son chien-guide Loya a partagé sa mésaventure par écrit et en vidéo (voir ci-dessous) : se faire expulser d'un supermarché Monoprix, par un directeur de magasin et son garde de sécurité, sourds aux lois et au obligation d'accessibilité aux chiens guide. (découvrez son témoignage en cliquant ICI)

Or, en France, l'article 88 de la loi 87-588 donne libre accès aux chiens-guides d'aveugle ou d'assistance dans tous les lieux ouverts au public et transports.

 

Ce mercredi, c'est Fanny, étudiante bruxelloise, voyante et famille d'accueil d'un futur chien-guide, qui s'est faite malmenée par un homme dans le métro parce qu'elle avait sa chienne, Quinaï, avec elle dans la rame en heure d'affluence. 
Pourtant, Quinaï portait bien un gilet fluo au logo de la fondation ISEE, qui forme notamment ces futurs chien-guides, et où il était inscrit que le chien était en formation. Il aura fallu 3 autres passagers pour s'interposer face à l'agressivité de l'individu, qui a préféré proférer des menaces malgré l'explication de la situation par la formatrice. (son témoignage disponible en cliquant ICI

Pour rappel, en Belgique aussi, et plus précisément dans le cas ci-présent à Bruxelles, l'Ordonnance relative à l'accès des chiens d'assistance aux lieux ouverts au public a été adoptée dans sa forme actuelle le 18 décembre 2008. 

Les cas de discrimination, que ce soit en commerce (n'oublions pas le cas du "Haägen-Dazs Louise" d'il y a quelques mois pour un chien d'assistance PMR), ou dans tout autre endroit public, sont malheureusement loin d'être rares, par manque de connaissances, par crainte ou par bêtise. Aujourd'hui encore, il est important d'informer et de sensibiliser le grand public à l'importance de ces chiens-guide, vecteurs d'autonomie et d'indépendance pour des personnes qui en ont besoin!