Taxibus - taxis verts: Graves dysfonctionnements - Témoignage.

Nous avons reçu ce témoignage qui nous interpelle. Il est temps que la STIB s'ouvre à toutes les sociétés de TaxisPMR. C'est à ce prix seulement qu'on pourra combattre ce type de dysfonctionnements. Pour une véritable inclusion dans notre société des Pmr.

Taxibus - taxis verts: Graves dysfonctionnements - Témoignage.

01/10/2020

Temoignage

Je suis allée manger au resto du côté de Uccle avec 2 amies en chaise.

Elles ont toutes les deux réservé un Taxi PMR pour 22h, l’une rentrant à Uccle (à moins de 10 min en voiture du resto), l’autre à Berchem.

A 22h10, toujours pas de sms disant que la course a été prise en charge. On attend dehors sur le trottoir. On appelle la centrale. On nous répond qu’il n’y a pas beaucoup de taxi PMR le soir et qu’ils vont chercher quelqu’un (alors qu’ils avaient préalablement accepté les deux réservations).

A 22h25, toujours pas de sms et toujours personne. On rappelle. On nous répond que deux chauffeurs sont en route. L’un devrait arriver d’ici une dizaine de minutes, l’autre un peu après.

Vers 22h35, un chauffeur arrive et nous dit qu’il va en fait s’occuper des deux personnes. Il prend la personne d’Uccle en 1er et reviendra chercher la 2ème. Il est apparemment tout seul ce soir car la 2ème voiture est tombée en panne. Bref, j’attends avec la 2ème personne que le chauffeur revienne, toujours dehors.

Il s’agit apparemment d’une situation habituelle avec les taxis PMR le soir. Certes… mais il y a quand même quelque chose qui ne va pas dans cette gestion des réservations. Ayant travaillé dans la gestion des transports des PMR, je connais un peu le processus de dispatching des demandes ….

C’est ici que je te conseille de t’asseoir car j’ai déjà assisté à beaucoup de choses avec les taxis PMR mais ça, c’est une 1ère.

Un peu plus de 5min après que le taxi soit parti, on voit un taxi PMR revenir. 1ère pensée : « Il a quand même été vite pour faire l’aller-retour et déposer la personne. C’est peut-être un autre ? »

Hé bien non, il s’agissait du même taxi, avec notre amie toujours dans le véhicule. Et là, à notre grande surprise, on voit le chauffeur sortir la personne du véhicule. Il s’était trompé et la centrale lui a dit qu’il ne pouvait pas la déposer. Donc pour résumer, ils étaient à 2 min de son domicile, il a fait demi-tour pour venir la redéposer dans le froid sur le trottoir. Où est la logique ?

Il a embarqué la 2ème personne pour la raccompagner à Berchem et nous avons attendu le nouveau taxi avec la 1ère personne.

Je me suis alors permise d’appeler Taxis Verts pour leur expliquer l’absurdité de la situation qui venait de se produire et surtout le manque de respect qu’ils venaient d’avoir pour leurs clients afin de voir ce qu’ils allaient dire. Les seuls arguments :

-          si le chauffeur dépose la mauvaise personne, il ne sera pas payé

-          ce n’est pas de notre faute, c’est la faute du chauffeur qui s’est trompé

-          il n’y a pas beaucoup de taxis PMR

-          le nouveau taxi est à 1 km, pas de panique

 

A 22h45, le nouveau taxi est enfin arrivé et tout le monde a pu rentrer chez soi.

Phrase de conclusion de mes amies : « c’est ça notre quotidien ! »

Plusieurs questions me viennent à l’esprit et d’autres me viendront encore sûrement demain :

-          comment est-ce possible que le service Taxis Verts soit si peu organisé dans la gestion des transports

-          pourquoi accepter des commandes pour la même heure de différents clients alors qu’ils n’ont pas de chauffeur et qu’ils sont incapables de les assurer (l’un des chauffeurs venait de Schaerbeek, l’autre de Molenbeek)

-          pourquoi ne pas autoriser le chauffeur à déposer la 1ère personne vu qu’ils sont à 2min de son domicile et prendre en charge le coût de la course vu que les erreurs viennent de leur côté

-          comment peut-on laisser une personne dans le froid seule pendant 40min sans information sur le temps d’attente

-          comment peut-on redéposer une personne dans le froid dans le noir

 

Luttant pour que les PMR aient des loisirs comme tout le monde et n’aient plus peur de sortir de chez elles à cause de l’accessibilité du lieu, je me rends compte (encore plus) que le problème est bien à la base. A quoi cela sert-il de rendre des sites accessibles, de faire des aménagements dans les restaurants, … si au final, les PMR doivent passer 1h (et encore, il semblerait que cela peut parfois durer beaucoup plus longtemps que cela) à attendre un taxi pour rentrer chez elles, en ayant toujours un doute si quelqu’un viendra ou non les chercher. Pas étonnant que beaucoup de personnes ne veulent plus sortir chez elles et finissent par s’isoler complètement.

....

PS Petite précision, elles avaient réservé via la Stib

CB