SOB et l’URBSFA développent le football pour les athlètes ayant un handicap mental

Les Special Devils et les Special Flames révèlent avec leur staff la puissance du football comme instrument d’inclusion sociale, sous l’œil approbateur de Roberto Martinez et d’Ives Serneels

SOB et l’URBSFA développent le football pour les athlètes ayant un handicap mental

L’URBSFA et Special Olympics Belgium (SOB) ont décidé de lancer un nouveau projet pour soutenir au niveau international les footballeurs souffrant d’un handicap mental. Pour la première fois dans son histoire, l’Union Belge a sélectionné 44 joueurs ayant un handicap mental. Au cours des quatre prochaines années, ces Special Devils et Special Flames représenteront la Belgique, au sein de quatre équipes, lors de tournois internationaux Special Olympics de football et de Futsal. Plusieurs de ces athlètes représenteront également notre pays aux Jeux Mondiaux qui se dérouleront à Berlin en 2023. Par le biais de cette initiative, l’URBSFA et Special Olympics Belgium souhaitent mettre en lumière le handifoot et promouvoir l’inclusion sociale des personnes ayant un handicap mental.

Début 2020, la Belgique compte près de 2.000 footballeurs souffrant d’un handicap mental, actifs au sein de l’un des 120 clubs de football qui ont une équipe de handifoot. Ces équipes ont vu le jour grâce aux investissements réalisés par l’Union Belge au cours de ces dernières années, avec le soutien de l’UEFA et en étroite collaboration avec ses deux ailes que sont l’ACFF et Voetbal Vlaanderen, pour développer le handifoot auprès du grand public belge. Mais il faut encore mieux faire. C’est pourquoi l’URBSFA et Special Olympics Belgium, l’organisation qui favorise l’intégration sociale des personnes ayant un handicap mental par le sport, ont décidé de s’associer pour donner un petit coup de pouce supplémentaire à ce groupe spécifique de joueurs. 

Zehra Sayin, CEO de Special Olympics Belgium : « Plusieurs études ont montré que le sport, et donc le football, était un instrument fantastique pour aider les personnes souffrant d’un handicap mental à se sentir acceptés dans la société. Le sport renforce leur confiance en eux et leur estime de soi. Ils apprennent à découvrir le monde qui les entoure et inversement, ce qui multiplie leurs chances d’intégration dans la société. Nous sommes très contents chez Special Olympics Belgium que l’Union Belge de Football s’engage à nos côtés pour développer le handifoot en Belgique. Cela s’inscrit parfaitement dans notre vision des choses et notre volonté d’inclure davantage d’athlètes dans nos rangs, et de leur donner la possibilité de faire régulièrement du sport au sein d’un club local, d’un club reconnu en compétition, etc. » 

La sélection nationale des Special Devils et Special Flames se compose de 35 hommes et 9 femmes répartis dans 4 équipes

Fin 2019, l’Union Belge et Special Olympics Belgium ont sélectionné 35 hommes et 9 femmes, âgés de 18 à 35 ans, ayant un handicap mental. Ces Special Devils et Special Flames sont répartis par l’URBSFA et SOB selon leur niveau au sein de trois équipes ainsi qu’au sein d’une équipe féminine : une équipe Play Unified rassemblant des footballeurs avec ou sans handicap mental, une équipe de niveau 2 (avec des joueurs ayant un handicap mental modéré), une équipe de niveau 3 (avec des joueurs ayant un handicap mental plus important) et une équipe féminine (niveau 3-4). L’Union Belge mettra, pour les quatre prochaines années, les ressources financières et les tenues nécessaires à la disposition de ces quatre sélections nationales ainsi que le centre national d’entrainement de Tubize pour leurs entrainements et leurs matches.

An De Kock, collaboratrice Social Responsibility auprès de l’URBSFA : «Pour la sélection des Special Devils et des Special Flames, le staff s’est concentré non seulement sur le niveau de technique footballistique des joueurs, mais également sur leur capacité à bien fonctionner en groupe, à savoir jouer ensemble, pouvoir écouter les entraîneurs et assimiler ce qui est expliqué. La volonté du staff est de créer une cohésion solide au sein de ces équipes pour qu’elles soient de parfaites ambassadrices du handifoot en Belgique.»

Piet den Boer sera l’entraîneur fédéral de l’une des quatre équipes des Special Devils et Special Flames

Les Special Devils et Special Flames auront également leur entraîneur national officiel et s’entraineront tous les deux mois au centre national d’entraînement de Tubize. L’Union Belge et Special Olympics Belgium ont constitué un staff de dix personnes. Comme les Diables Rouges et les Red Flames, chaque équipe se composera d’un entraîneur fédéral et d’un ou plusieurs entraîneur(s) adjoint(s). Petite différence : chaque entraîneur fédéral des Special Devils et Special Flames a de l’expérience dans l’encadrement des personnes ayant un handicap. Piet den Boer, le plus connu du staff des Special Devils et ambassadeur du SOB depuis de nombreuses années, dirigera l’équipe de joueurs avec et sans handicap mental, en collaboration avec Annelies Meybosch. Jonas Heuts (niveau 2), Koen Van Kemseke (niveau 3) et An Blaublomme (l’équipe féminine des Special Flames) seront les autres entraîneurs fédéraux.

Le tout premier entraînement s’est déroulé aujourd’hui, le dimanche 26 janvier, en présence de Roberto Martinez et d’Ives Serneels.

Piet den Boer : «Après ce tout premier entraînement, nous nous retrouverons avec la sélection nationale des Special Devils le dimanche 1er mars, le dimanche 3 mai et le dimanche 9 août. Nous organiserons aussi un week-end de stage à Tubize pour tous les joueurs et nous participerons cette année-ci à deux grands tournois : la Unified Futsal Cup en Lituanie du 6 au 9 avril prochain et la Gothia Cup en Suède du 12 au 16 juillet. Les Special Devils deviendront ainsi de parfaits ambassadeurs pour attirer davantage de joueurs de football ayant un handicap mental en Belgique.»