Mieux connaitre la maladie de Crohn

La maladie de Crohn touche les intestins en provoquant des symptômes gênants au quotidien. Même si les traitements sont efficaces, on ne guérit jamais vraiment de cette pathologie. Explications.

Pathologie chronique des intestins, la maladie de Crohn est vécue comme un véritable calvaire par ceux qui en sont atteints. La proximité des toilettes devient souvent une condition sine qua non à tout déplacement extérieur. Et pour cause ! Les entrailles s'expriment, se tordent et se laissent aller. Il n'y a pas de remède susceptible de guérir cette affection envahissante. Mais on peut vivre un quotidien plus apaisé grâce des traitements efficaces, comme le souligne le site www.maladiecrohn.fr qui fait le tour de la question.

Comment se manifeste la maladie ?
La maladie de Crohn présente des manifestations principalement digestives. Il s'agit de douleurs ou de crampes abdominales accompagnées de coliques fréquentes. Des symptômes non-intestinaux peuvent également se manifester. La dénutrition et la perte de poids en font partie. Chez certains patients, on observe parfois des problèmes au niveau des articulations, des yeux ou de la peau.

Quelles sont les causes ?
A ce jour, on ne sait pas quelle est la cause précise de la maladie de Crohn. Les travaux de recherche menés ces dernières années ont permis de privilégier quelques hypothèses. Des facteurs environnementaux sont probablement à prendre en compte, les pays industrialisés étant les plus concernés par la maladie. Un dérèglement du système immunitaire est aussi à envisager. L'organisme répond trop fortement face aux bactéries qui composent la flore intestinale. L'alimentation et la fatigue joueraient également un rôle dans la survenue des poussées liées à la maladie de Crohn. Enfin, la piste de la génétique est à considérer avec importance, les antécédents familiaux étant souvent présents chez les sujets atteints.

Comment traiter la maladie ?
Le principal objectif dans le traitement de la maladie de Crohn est de maitriser la réponse immunitaire de l'organisme. Pour cela, on utilise des corticoïdes en cas de fortes poussées. Un traitement de fond permet aussi de limiter la fréquence des récidives. Et si les traitements médicamenteux ne suffisent plus ou si des complications se présentent, des opérations chirurgicales sont parfois indispensables.