Les tests débutent dans les institutions pour personnes handicapées en Wallonie

Les tests de détection du covid-19 débutent dans les structures pour personnes en situation de handicap et de santé mentale en Wallonie, annonce mardi la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

Les tests débutent dans les institutions pour personnes handicapées en Wallonie

Concrètement, le testing sera organisé dans les centres d'hébergement et d'accueil pour adultes et pour enfants en situation de handicap, les Centres de Réadaptation fonctionnelle (CRF) et les Centres de Revalidation fonctionnelle de type résidentiel, les Structures d'hébergement non agréées (SHNA) ou encore les Services agréés et financés par une Autorité étrangère (SAFAE).

Le dépistage démarrera par les institutions les plus touchées par le covid-19 - une quinzaine environ - pour se terminer par les structures qui ne sont a priori pas infectées par le virus.

41.000 personnes seront dépistées dans les prochains jours

Près de 400 structures, quelque 18.000 bénéficiaires et 23.000 travailleurs, soit un total d'environ 41.000 personnes, seront dépistées dans les prochains jours, environ 4.000 tests étant prévus quotidiennement.
"Le testing est l'un des sésames du déconfinement. Au niveau des structures d'hébergement et d'accueil dans les secteurs du handicap ou de la santé mentale, cela permettra, dans certains cas, d'envisager un retour des visites des familles et des proches moyennant certaines conditions et d'organiser très progressivement un retour à des activités plus habituelles pour les institutions", a souligné le ministre Morreale.

Tout comme dans les maisons de retraite, les visites dans les structures d'hébergement et d'accueil pour personnes adultes en situation de handicap et les centres de revalidation fonctionnelle de type résidentiel, étaient interdites depuis la mi-mars.