L'approche Montessori de plus en plus appliqué en maisons de repos

Visant à garder l'autonomie des résidents en leur laissant des responsabilités et s'appuyant sur les capacités préservées, cette approche peut révolutionner le monde des seniories!

L'approche Montessori de plus en plus appliqué en maisons de repos

Les concepts de Maria Montessori, connus en pédiatrie, ont été transposés aux Etats-Unis et enrichis des connaissances apportées par les neurosciences ces vingt dernières années par le Professeur Cameron Camp. En étudiant le rôle des amygdales cérébrales, groupes de neurones préservés jusque très tardivement chez les personnes atteintes de démence de type Alzheimer on constate que :

  • Si le cerveau rationnel est altéré le cerveau émotionnel fonctionne.

  • Si la mémoire déclarative est altérée, la mémoire procédurale fonctionne.

 

L’environnement des personnes est repensé afin qu’il soutienne les comportements et l’autonomie. Ainsi, en contournant les déficits et en s’appuyant sur les habiletés préservées, les personnes atteintes de troubles cognitifs peuvent réapprendre des gestes du quotidien, c’est alors notre regard qui change.

 

Ainsi, par exemple, à la maison de repos "Les jardins de Scailmont", les habitant.e.s participent à la vie du lieu jusqu'au recrutement de tous les employés ! A découvrir en vidéo en cliquant ICI