Accessibilité des tram T3000 et T4000

Installation de bords fusibles au quai, de bourrelets et de rampes portables sur les T3000 et T4000 afin d'améliorer l'accessibilité de ces trams aux PMR.

Question écrite de Marc Loewenstein à Elke Van den Brandt, ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la mobilité, des travaux publics et de la sécurité routière (question n°622)

Question

Lors d’une interpellation développée le 10 décembre 2019 sur « l'accessibilité des voiries et transports en commun bruxellois aux personnes à mobilité réduite », vous m’informiez qu’il était prévu que tous les nouveaux projets d’aménagement d’arrêts de tram sont conçus avec une hauteur de 31 cm en vue d'être dotés de bords fusibles.

Parallèlement, de nouveaux bourrelets devaient être installés sous la deuxième porte des trams T3000 et T4000. La totalité de la flotte devrait être équipée pour la mi-2020.

La combinaison de ces nouveaux bourrelets et des bords fusibles devrait améliorer sensiblement l’accessibilité du tram pour les personnes en fauteuil roulant.

L’échéance est maintenant passée.

1. Est-ce que ces bourrelets ont bien été installés sur toute la flotte des T3000 et T4000 ? A défaut, pour quelles raisons ? Combien de T3000 et T4000 en sont équipés et combien en reste-t-il à équiper ?

2. Qu’en est-il par ailleurs de l’installation de rampes portables dans les T3000 et T4000 pour améliorer l’accessibilité des arrêts dont la configuration ne permettrait pas d’améliorations structurelles significatives ?

Réponse

La campagne d’adaptation des trams T3000 et T4000 est en cours. Toute la flotte n’a pas encore été équipée.

L’opération pour adapter les trams est non seulement très complexe, mais nécessite également un certain temps d’immobilisation des trams.

L’adaptation consiste à installer un nouveau bourrelet sous les 4 portes dites « PMR » (la 2
e porte, à gauche et à droite dans chaque sens de circulation) et reconfigurer les boutons d’arrêt PMR de manière à ce que l’accessibilité puisse être garantie aussi par la porte gauche (par rapport au sens de la marche), ce qui n’était pas prévu à la base sur ces trams. Un marquage au sol est réalisé aussi, de manière à sensibiliser la clientèle à libérer l’espace pour les personnes à mobilité réduite.

La crise sanitaire liée au COVID-19 a également perturbé le planning.

En date du 12/11/2020, 116 des 150 trams T3000 et 58 des 70 trams T4000, soit 79% de la flotte, ont été adaptés.

La campagne se poursuit au rythme d’environ 18 trams par mois.

En ce qui concerne l’installation des rampes portables, comme indiqué lors de la séance de la Commission Mobilité de ce 10 novembre 2020, les rampes seront mises en service dans le cadre d’une phase de projet pilote d’ici la fin de cette année.