Un test simplifié pour dépister la trisomie 21

Simplement en effectuant une prise de sang à la future maman. Une manière de faire qui évite de recourir à l’amniocentèse, un examen risqué pour le fœtus.

Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) a donné son accord pour que le nouveau test de dépistage soit expérimenté.
Les avantages de cette innovation permet une amélioration technique du dépistage » actuel, par sa plus grande facilité et avec moins d'effets secondaires.
Pour des raisons d’ordre technique, organisationnel et économique, seules les femmes présentant des risques identifiés pourront avoir recours à ce test.
D’après les experts, cette technique de dépistage serait assez fiable. Le taux de faux positif ne serait que de 0,2% et dans 5% des cas, les résultats ne seraient pas interprétables pour des raisons techniques. Dans ce cas, les futures mères devront en plus recourir aux techniques de dépistages traditionnelles.
Actuellement, 85% des femmes enceintes acceptent le dépistage qui leur est proposé. Lorsque la trisomie 21 est diagnostiquée, 95% d’entre elles ont recours à une interruption volontaire de grossesse. La trisomie est un handicap relativement fréquent.