Un Handiplan adopté à Bruxelles

Un Handiplan bruxellois a été adopté par les différents gouvernements de la Région. L’objectif est de prendre en compte le handicap dans toutes les dimensions politiques.

Les Gouvernements bruxellois (Cocof – Cocom – Régional) ont adopté simultanément cette semaine un « HANDIPLAN ». Celui-ci a pour objectif de favoriser la mise en place d’une politique d’handistreaming en Région de Bruxelles-Capitale pour la législature 2014-2019.


Le principe d’Handistreaming vise à intégrer la dimension « handicap » lors de l’élaboration, de l’exécution et de l’évaluation des politiques menées et soutient l’implication et la collaboration de la société civile aux mesures politiques. L’objectif est que la personne handicapée ait accès aux services généraux destinés à l’ensemble de la population.

Un changement de regard par rapport à la personne handicapée a été opérée et un nouveau paradigme s’installe progressivement. Pour mener à bien cet ambitieux projet, cinq actions fortes de l’ « Handiplan » peuvent être citées :

- Mise en place d’une conférence interministérielle Handicap à Bruxelles coprésidée par Bianca Debaets, Céline Fremault et Pascal Smet. La première réunion est prévue à la rentrée. Un des premiers objectifs sera d’adopter une Charte régionale commune à chaque ministre et Secrétaire d’Etat, pour que chacun s’engage à respecter les principes relatifs à l’inclusion et à mettre en œuvre l’ « Handiplan ».

- Des efforts accrus sont prévus pour rendre les bâtiments plus accessibles, tels que les cabinets ministériels, les services administratifs, les sites de formation professionnelle, …

- Inclure une dimension handicap dans le plus grand nombre de contrats de gestion, comme c’est déjà le cas à la STIB et la SLRB. Cet outil est la mesure idéale pour se fixer des objectifs raisonnables et sensés dans l’amélioration des conditions de vie de la personne handicapée.

- Promouvoir l’emploi des personnes en situation d’handicap, via des contrats d’adaptation professionnelles ou via le recours aux entreprises bruxelloises de travail adapté (ETA). Cette promotion doit se faire de pair avec la publicité des nombreuses aides financières existantes (prime d’insertion, stage découverte, prime de tutorat, prime à l’intégration, …).

Des exemples comme l’asbl Jeunesse Schaerbeekoise au travail et Duoday ont démontré qu’une inclusion de personnes handicapées dans une formation qualifiante est possible.

La sensibilisation de tous les pouvoirs et de tous les acteurs à travers l’ensemble des compétences. Au sein des communes, l’objectif est de mettre en place une personne qui serait le référent chargé d’orienter au mieux les parents, les personnes handicapées dans leurs démarches administratives et dans leurs diverses recherches. La commune de Berchem a d’ailleurs tiré son épingle du jeu et mériterait d’inspirer les autres communes dans cette démarche.


« Cet Handiplan est résolument positif et encourageant. L’inclusion des personnes handicapées est l’affaire de tous et est profitable à l’ensemble de la société. » a rappelé Céline Fremault, Ministre en charge des Personnes handicapées.

(communiqué de presse de la Ministre bruxelloise en charge des personnes handicapées Céline Fremault)