Un arrêté avec effet rétroactif au premier janvier

Depuis le 1 er janvier 2015 une série de personnes n’ont plus droit aux allocations de chômage. Le gouvernement Di Rupo a décidé de limiter ce droit pour une durée de 3 ans.

En Wallonie près de 30 000 personnes sont concernées par cette mesure d’exclusion du chômage.

Cependant le gouvernement a prévu une exception pour les personnes personnes handicapées à 33 % et les personnes ayant des problèmes sérieux, aigus ou chroniques de nature médicale, mentale, psychique ou psychiatrique.

Le problème est qu’un grand nombre de personnes ont introduit une demande pour bénéficier de l’exception. La région Bruxelloise n’a pas eu le temps nécessaire de rencontrer toutes ces personnes pour vérifier si elles ont droit ou non à cette mesure.

Afin d’éviter que des titulaires d’allocations soient exclus au premier janvier alors qu’elles avaient droit à une exception, le ministre de l’emploi Kris Peeters a pris un arrêté avec effet rétroactif au premier janvier, prévoyant un délai de deux mois allant jusqu’au 28 février prochain. 1500 personnes seraient concernées par cet ajournement.

Par contre la mesure d’exception concernerait 3000 personnes, celles-ci pourront bénéficier de leurs allocations de chômage durant 2 années supplémentaires.