Syndrome d’Angelman : un dessin animé sur la différence

Un dessin animé éducatif intitulé: «Le Secret de Maël»

Afin de sensibiliser les enfants aux questions du handicap et de la différence, et pour faire mieux connaître le Syndrome d’Angelman, l’Association Française du Syndrome d’Angelman (AFSA) a réalisé avec le soutien de la Fondation Groupama pour la Santé, un dessin animé éducatif intitulé: «Le Secret de Maël». Réalisé à l’initiative de Mathilde Suc-Mella, membre du Conseil d’Administration de l’AFSA et maman d’un enfant porteur du syndrome d’Angelman, et produit par la société «Tout Pour Le Mieux », ce court-métrage met en scène un petit garçon souffrant du Syndrome d’Angelman. Celui-ci ne s’exprime pas par les mots mais entend et comprend tout ce qui passe autour de lui.

« Le souhait de l’AFSA est, à travers ce film, de promouvoir le principe de l’inclusion des personnes porteuses de handicap dans notre société, précise l’AFSA. Car à travers l’histoire de Maël, nous voyons naître une relation possible entre des enfants qu’à priori tout oppose. Ce film va permettre également d’informer et de communiquer sur le syndrome d’Angelman de manière imagée, le but ultime étant de favoriser l’inclusion des enfants atteints par ce syndrome dans leur entourage proche (fratrie, famille élargie, amis, etc.) et leurs différents lieux de vie (crèche, école maternelle, centre de loisirs, école spécialisée…). Le syndrome d’Angelman est une maladie neurogénétique rare qui résulte d’une anomalie génétique sur le chromosome 15. Elle concerne les garçons comme les filles, et touche environ 1 naissance sur 12000 à 20000. Elle se manifeste par des troubles de la motricité et de l’équilibre, une absence de langage orale, une épilepsie, une déficience intellectuelle, des troubles de la sensorialité… Dans le dessin animé, Maël présente, de façon réaliste, un grand nombre des symptômes du syndrome d'Angelman ; pour autant, il le présente sous une forme qui lui est propre. Chaque personne en situation de handicap est à la fois unique, et représentative des problématiques liées à la différence. Nous espérons ainsi que par ce petit film, le regard sur les personnes porteuses du syndrome d’Angelman pourra évoluer. L’exemple de Maël pourrait aider à favoriser le vivre ensemble et montrer que, quelles que soient les déficiences, une relation est possible ».

Le dessin animé peut être visionné librement sur le site de l’AFSA où un kit pédagogique d’utilisation est également téléchargeable.