Ocrelizumab, un nouveau traitement contre la sclérose en plaques?

Un nouveau médicament contre la sclérose en plaques pourrait pour la première fois freiner la forme progressive primaire de la maladie.

Ce nouveau traitement réduirait en outre de 45% le nombre de poussées de la forme récurrente-rémittente du mal par rapport au médicament existant, selon une étude menée par des chercheurs de 16 universités, et centres de recherche aux États-Unis, au Canada, en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, en Pologne et en Suisse.

Appelé Ocrelizumab, le nouvel anticorps a été développé par les entreprises Biogen et Genentech, filiale de Roche.

« Il y a eu 4 ou 5 études dans la sclérose en plaques primaire progressive (SEP-PP) au cours des 20 dernières années, mais c’est la première fois que l’on a un résultat sur le critère primaire d’efficacité. Tous les autres essais ont été des échecs. Nous avons ouvert une brèche dans le mur. Nous pouvons enfin faire quelque chose dans la sclérose en plaques-PP », a commenté le principal investigateur d’ORATORIO, le Dr Jerry Wolinsky (Université du Texas, Etats-Unis).

D'autres études à long terme doivent encore confirmer ces observations. L'Obcrelizumab fait actuellement l'objet d'une procédure d'autorisation accélérée aux États-Unis.