21 mars : Journée internationale de la trisomie 21

Si la trisomie 21 demeure la cause principale du retard mental chez les personnes déficientes intellectuelles, elle reste mal connue du grand public.

Cette pathologie concerne 1 bébé conçu sur 700 à 1000. On estime que, dans le monde, environ 60 millions de personnes sont actuellement atteintes de trisomie 21. La trisomie 21 est une maladie génétique qui touche toute la personne. Elle résulte d’une anomalie chromosomique : normalement, l’homme possède 46 chromosomes organisés en 23 paires. Dans la trisomie 21, le chromosome 21 est en trois exemplaires au lieu de deux, portant le nombre total de chromosomes à 47. C’est la présence de ce chromosome supplémentaire qui déséquilibre l’organisme.
L’enfant trisomique présente des traits particuliers sur le visage. Sur le plan du développement intellectuel, il apprend moins vite que les autres, sa curiosité est limitée.
La plupart des enfants trisomiques ne seront pas autonomes à l’âge adulte et devront vivre dans un milieu protégé adapté à leurs besoins.
La trisomie 21 anciennement appelée « mongolisme » est aussi connue sous le nom du syndrome de Down.
L'ONU a décrété la date du 21 mars « Journée mondiale de la trisomie 21 ». Cette date symbolique fait référence aux 3 chromosomes 21 à l'origine du syndrome.