Plan d'action pour le recrutement des personnes handicapées

En Belgique, le taux d’emploi des personnes moins valides figure parmi les plus bas d’Europe !

La Ville de Bruxelles a fait un premier pas en adoptant la Charte Communale de l’Intégration de la Personne Handicapée en 2007, voici à présent le plan d’action 2009-2012 de l’Echevin du Personnel.

La Ville de Bruxelles veut agir à différents niveaux : faciliter l’accès à l’emploi, faciliter l’intégration sur le lieu de travail et prendre diverses mesures sociales destinées à aider les personnes handicapées.
Mesures

Faciliter l’accès à l’emploi

1. apposer sur les annonces de recrutement un label, une clause qui stipule que chaque collaborateur statutaire ou contractuel s´engage à rejeter toute forme de discrimination et que la Ville est un « employeur d’égalité des chances », qui engage les agents sur base de leurs capacités et de leur dynamisme indépendamment de leur âge, sexe, origine ou handicap (ce qui se fait déjà pour les annonces publiées par l’intermédiaire d’Actiris avec qui nous sommes en collaboration).

2. adopter une démarche proactive de recherche de candidats handicapés via une ou plusieurs ASBL qui travaillent au recrutement et à la formation de candidats handicapés qui seraient le relais entre la Cellule Sélection du Département du Personnel, le/la coordinateur/trice et les candidats handicapés.

Faciliter l’intégration sur le lieu de travail

1. organiser des séminaires de sensibilisation* pour le personnel en général et pour les « chefs d’équipe » en collaboration avec la Cellule Formation, la cellule égalité des chances et d’éventuelles associations d’intérêts. Le Service bruxellois francophones des personnes handicapées (SBPH) intervient dans le coût de cours qui consistent en un programme de sensibilisation et de formation adressé aux collègues de la personne handicapée.

2. former les personnes handicapées* : dans le cadre de la formation professionnelle, l’Institut Bruxelles-Formation organise et/ou subventionne des formations destinées aux personnes handicapées de même que la Ville de Bruxelles par l’intermédiaire des cours de promotion sociale, et d’éventuelles associations qui parfois dispensent elles-mêmes les formations.

3. accompagner et encadrer la personne handicapée sur son lieu de travail* :

Le Service bruxellois francophone pour la personne handicapée accorde une intervention financière de maximum 250 € par mois (pendant 6 mois) pour permettre à un des collègues de la personne handicapée (appelé « tuteur ») de l’encadrer et de l’accompagner dans ses débuts dans l'entreprise.
Le VDAB propose un « jobcoach » qui accompagne la personne handicapée pendant les six premiers mois de son engagement.

4. Organiser des « stages de découverte »* (initiative du Service bruxellois francophone des personnes handicapées) immersion qui vise à se confronter à la réalité d’une profession. Ce stage a une durée maximale de dix jours consécutifs. Il n'est pas rémunéré mais la personne est couverte au niveau assurance. L’objectif est de permettre à la personne handicapée de s’initier à la situation professionnelle réelle et quotidienne d’un métier qu’elle souhaite exercer.

5. Adapter les postes de travail* suivant les besoins de la personne handicapée (imprimante braille, ordinateur adapté, ergonomie des postes de travail), tout est mis en œuvre pour adapter le poste de travail à la personne moins valide et, de là, favoriser un travail agréable et efficace.

Mesures sociales offertes au personnel

1. Accorder 7 jours de congé extralégaux supplémentaires par an aux parents d’enfants handicapés âgés de 8 à 12 ans (c’est-à-dire après la période de congé parental).

2. Augmentation de la prime accordée aux membres du personnel parents d’enfants handicapés. Elle passera de 61,97 euros en 2008 à 250 euros en 2009.

Mesures sociales diverses

1. Formation du personnel à l’accueil et à l’encadrement de jeunes enfants handicapés dans les services d’accueil communaux de la petite enfance.

Plusieurs projets pédagogiques des crèches de la Ville de Bruxelles prévoient d’accueillir des enfants handicapés.

2. Analyser les besoins des personnes handicapées dans les services communaux ouverts au public (accessibilité, informations,…) en collaboration avec le Service Consultatif de la personne handicapée.

*Obtention d’aides et primes:

Le Service Bruxellois francophone des personnes handicapées (SBFPH)
Het Vlaams agentschap voor personen met een handicap (VAPH).

Depuis le 1er octobre 2008, les initiatives en matière de formation et d’emploi pour les personnes handicapées dépendent du VDAB (l'Office flamand de l'emploi et de la formation professionnelle) et non plus du VAPH.