L'association belge des paralysés fête son 75eme anniversaire!

L’ABP existe depuis 1938. Son 75eme anniversaire est pour Autonomia l'occasion de revenir sur le parcours d'une association qui a fait beaucoup pour les paralysés.

Fondée en 1938 par trois polios, l’Amicale belge des Paralysés est devenue, en 1964, l’Association belge des Paralysés mais a gardé son acronyme, malheureusement non déposé ni protégé et depuis lors copié, en Belgique, par l’Agence Bruxelles Propreté et par les Amitiés Belgo-Palestinienne...

En 1938, il n’existait que très peu d’associations de patients et aucune regroupant des polios. La maladie sévissait à l’époque et laissait des séquelles musculaires qui condamnaient ceux qui en étaient atteints à une inactivité voire à une immobilité importante. Peu (ou pas) de moyens de transports adaptés, peu (ou pas) d’aides sociales disponibles, pas d’allocations, pas de kiné, peu (ou pas) d’appareillages d’aide à la marche, peu (ou pas) de connaissance de la «paralysie infantile », comme on disait à l’époque.

Et pourtant, certains ont pris conscience de l’isolement des paralysés et imaginé de leur proposer d’établir des contacts entre eux, pour les en sortir.

L’Association Belge des Paralysés a quelques fleurons à son actif :
-Dès le début des années 1950, elle a organisé des journées d’entraide artisanale, préfiguration des ateliers protégés.
-Ensuite, elle s’est organisée pour déposer et enlever du travail au domicile des personnes bloquées chez elles par un handicap moteur.
-En 1964, l’ABP a créé son atelier protégé, parmi les premiers de Belgique.
Celui-ci a grandi, s’est transformé en "ABP-Entreprise" en 1997.
-Il a fusionné avec Manufast en 2005, formant actuellement Manufast-ABP, une Entreprise de Travail Adapté - ETA de plus de 300 personnes dont 250 travailleurs handicapés.

Par ailleurs, l’ABP s’est soucié très tôt de sortir les handicapés moteur de chez eux. Ce fut d’abord à l’occasion des camps de vacances qui commencèrent dès 1949. Ce fut, ensuite, via de très nombreuses activités récréatives, sociales, musicales, artistiques ou, simplement touristiques, dans les centres provinciaux et les sections locales.

Le service social de l’ABP a compté jusqu’à une dizaine d’assistantes sociales actives dans tout le pays. L’évolution institutionnelle et la création de nombreuses autres associations ont réduit leurs ambitions mais, à ce jour, le service social de l’ABP a toujours sa raison d’être.

Beaucoup d’activités menées par l’ABP ont été reprises par des associations locales, avec les mêmes objectifs, souvent avec les mêmes personnes mais sous d’autres noms.

Enfin, de ces 75 ans d’existence active, il reste encore les activités provinciales de Boussu et de Rixensart qui maintiennent, chaque mois, l’esprit et l’image de l’ABP.

Un ABP-Contact spécial 75 ans!
Le magazine semestriel de l'ABP vous propose une édition spéciale, retraçant l’historique de l’ABP avec plus de détails.