Budget 2014 de l’AWIPH - Rencontre avec les organisations du secteur du handicap

Une rencontre a été organisée ce mardi 10 décembre avec les partenaires sociaux de secteur de l’AWIPH.

Communiqué de presse du 11/12/2013

Comme l’avait annoncé la Ministre Eliane TILLIEUX le mardi 26 novembre en Commission « Santé Action sociale et Egalité des chances » du Parlement wallon, une rencontre a été organisée ce mardi 10 décembre avec les partenaires sociaux de secteur de l’AWIPH.

Cette rencontre a été organisée en présence des Président et Vice Président du Comité de Gestion et de l’Administratrice générale.

Cette rencontre avait pour objectif de reconsidérer l’élaboration du projet de budget 2014 de l’AWIPH.

En effet, l'AWIPH, comme tous les Organismes d'Intérêt Public, avait été chargée d’élaborer une proposition de budget à l’équilibre tenant compte du fait que certains postes, tels que l'aide matérielle, étaient en croissance importante. Afin d'assurer une maitrise budgétaire, le Comité de Gestion avait proposé une réduction linéaire de 1,25% des subventions allouées aux institutions agréées, soit 5,4 millions d'euros.

Cette proposition n'avait pas été accueillie favorablement par le secteur, qui avait manifesté son mécontentement le 21 novembre.

Eliane TILLIEUX a souhaité favoriser la concertation avec les partenaires sociaux et la réunion a permis de mettre en avant les pistes alternatives de maitrise budgétaire:

- les 3 postes en augmentation (services REPIT, financement de places supplémentaires et les cas prioritaires) pourront être pris en charge par le Plan Grande Dépendance ;

- des reports du plan d'investissement 2014 pour les entreprises de travail adapté (ETA) et le secteur de l’accueil et de l'accueil et hébergement pourront être effectués ;

- un effort de l'AWIPH quant à son plan de recrutement en termes de personnel lui sera demandé ;

- un gel des régularisations pourrait être prévu en 2014 notamment pour les personnes en situation de handicap de B en C.

La mesure de réduction linéaire de 1,25 % des subventions allouées au secteur sera donc abandonnée. Les partenaires sociaux se sont montrés rassurés par ces propositions qui, même si elles nécessitent des efforts, permettent de préserver l'emploi.

Ils ont légitimement souligné la croissance des besoins en lien notamment avec le vieillissement de la population et la nécessité de prévoir des budgets en conséquence, avis que partage pleinement la Ministre Eliane TILLIEUX.