30 millions pour des infrastructures d'accueil et d'hébergement pour les PMR

Le Gouvernement wallon a marqué son accord afin de soutenir financièrement les services d’accueil de jour et résidentiels dans leur projet d’infrastructures au travers d’un programme de subsidiation de 30 millions d’euros sur 6 ans.

Communiqué de presse 3/5/2013

La Wallonie, via l’Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées, agrée et subventionne 281 services d’accueil de jour et des services résidentiels pour enfants, jeunes et adultes en situation de handicap. Ces services accueillent plus de 10.000 personnes.

Le secteur est aujourd’hui confronté à la vétusté de certaines infrastructures, aux obligations résultant de l’imposition de normes en matière de sécurité et d’incendie, à la nécessité d’adapter les infrastructures face au vieillissement des personnes accueillies, ainsi qu’aux exigences légitimes des usagers en matière de confort et de qualité.

Au regard de ces besoins, considérables, la Ministre wallonne de l’Action sociale Eliane Tillieux a obtenu ce jour un accord du Gouvernement afin de soutenir financièrement les services dans leur projet au travers d’un programme de subsidiation de 30 millions d’euros sur 6 ans.

6 appels à projet de 5 millions seront lancés entre 2013 et 2018.

Les priorités seront :

- La rénovation et la sécurité ;

- L’adaptation à la population en lien avec le vieillissement, la mobilité et le poly-handicap ;

- La création d’unité de vie de petite taille et l’individualisation des chambres ;


Ce plan d’investissement est fondamental dans le cadre de la démarche qualité de l’Agence et des services d’accueil et d’hébergement des personnes en situation de handicap.

Pour rencontrer cet objectif d’amélioration des infrastructures, Il est nécessaire :

1° de promouvoir les lieux de vie ouverts, accessibles, dans la communauté ;

2° ?de concevoir des lieux de vie durables, polyvalents et adaptables ;

3° ?de transformer des lieux d’hébergement collectifs en lieux de vie centrés sur les besoins des résidents, la qualité de vie, la sécurité, le projet de vie, l'intimité, l'autonomie et l'intégration sociale.

Un engament de la déclaration de politique régionale est donc pleinement abouti, à savoir investir dans l'entretien et la modernisation du parc immobilier actuel d'accueil des personnes handicapées en liant les subsides à des objectifs de développement durable et d'économie d'énergie.

Tout comme cette décision s’inscrit dans le contrat de gestion 2012-2017 de l’AWIPH.