Handicap psychique handicap somatopsychique

Handicap psychique handicap somatopsychique
A l'usage, sept ans après sa consécration par la loi du 11 février 2005, la notion de handicap psychique facilite-t-elle en pratique une meilleure prise en compte et prise en charge du fonctionnement psychique singulier des sujets en situation de handicap ? Aide-t-elle à un repérage plus précis des différentes figures à la fois subtiles et complexes du handicap, dans ses dimensions psychologiques variées comme dans leurs articulations ? Comment circonscrire, définir et illustrer en cliniques psychologiques et médicales les différences que la loi mentionne sans les préciser entre "handicap psychique", "handicap mental" et "handicap cognitif" ? Aurions-nous intérêt à dégager de la notion de handicap psychique celle de handicap "somatopsychique" pour réserver la première aux conséquences sociales et comportementales des atteintes psychiques et la seconde à celles des atteintes somatiques ? Dans le même ordre d'idée, existe-t-il un champ de handicap "neuropsychique", voire de handicap "métacognitif", qui se différencierait à la fois du handicap "cognitif" et du handicap "mental" ?
Dans cet ouvrage, il s'agit de faire travailler collectivement le concept de handicap psychique et ses variations en le mettant à l'épreuve des pratiques courantes directement ou indirectement opératoires dans les champs de la santé.