Un plan wallon « Accessibilité » pour les personnes à mobilité réduite

« Vivre ensemble » dans un cadre de vie adapté aux besoins de toutes et tous est un enjeu majeur de l’accessibilité.

Or, traiter de l’accessibilité pour tous, c’est agir sur les moyens nécessaires à mettre en œuvre, pour que sans exclusion ni discrimination, tout citoyen qui se trouve en situation de mobilité réduite, définitive ou momentanée, puisse avoir la liberté de se déplacer et d’accéder à un lieu, à un espace, à un service, en toute autonomie.

La notion d’accessibilité ne s’adresse donc pas uniquement aux personnes qui présentent un handicap mais concerne bien l’ensemble de la population car chacun est susceptible de se retrouver en situation de mobilité réduite un jour ou l’autre, de façon temporaire ou définitive : fracture d’une jambe, poussette ou landau à pousser pour se déplacer avec son bébé, raideur dans les articulations, … ou de diminution sensorielle (vue, ouïe, …). Toutes ces situations représentent un réel frein à la participation à la vie sociale, culturelle ou publique.

Depuis plusieurs années, la Belgique est montrée du doigt par des instances internationales pour la faiblesse des mesures prises afin de promouvoir l’accessibilité de tous et singulièrement des personnes handicapées, au détriment dès lors de leur inclusion sociale. Avec le Plan wallon « Accessibilité », il y sera désormais progressivement remédié.

Grâce à ces mesures, la Wallonie répond en effet au Comité des Droits des personnes handicapées des Nations Unies qui avait signifié à la Belgique fin 2014 son inquiétude quant à l’insuffisance d’accessibilité pour les personnes handicapées. La Wallonie suit par conséquent les traces de la France avec son cadre législatif en la matière, l’Angleterre avec notamment son National Accessible Scheme (NAS), le Canada avec son très haut degré du développement de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, …

Le Ministre Maxime PREVOT a déposé un dispositif de 28 mesures « Accessibilité » coordonnées et complémentaires aux actions déjà existantes. Concertées avec les secteurs concernés, l’ensemble de ces actions visent à améliorer et promouvoir l’accessibilité des bâtiments, des transports et des services.

Ce dispositif s’inscrit dans une démarche visant à engager tous les Ministres à contribuer à la promotion et à la réalisation de l’accessibilité pour tous afin que l’environnement ne soit plus une limite à l’autonomie de certaines personnes et que l’ensemble de la société gagne en facilité et en confort.

Ce domaine est, en effet, pluridisciplinaire et nécessite une approche transversale des politiques publiques : aménagement du territoire, logement, infrastructures, mobilité, tourisme, action sociale, pouvoirs locaux, …

Concrètement, des objectifs stratégiques ont tout d’abord été fixés pour définir les grandes orientations des mesures, tels que favoriser une mobilité accessible, améliorer l’autonomie des personnes à domicile via des logements adaptables, généraliser l’accessibilité des administrations, …

Le dispositif de mesures a ensuite été établi en fonction des demandes du secteur associatif, des besoins des personnes à mobilité réduite, de la Déclaration de Politique Régionale, des recommandations de plusieurs instances : le Comité des Droits des Personnes Handicapées de l’ONU, le  Comité des Ministres du Conseil de l’Europe et le Conseil Supérieur National des Personnes Handicapées.

Les mesures les plus emblématiques consistent notamment à :

  • Soutenir le développement du logement adaptable dans le secteur de la construction ;
  • Renforcer l’accessibilité du réseau TEC ;
  • Favoriser l’accès aux parcs naturels wallons aux personnes à mobilité réduite ;
  • Développer une application « accessibilité » dans le cadre de « Digital Wallonia » ;
  • Imposer une Charte « accessibilité » pour les événements ouverts au public ;
  • Garantir l’accessibilité des sites web officiels du Gouvernement ;
  • Soutenir l’adaptation des prestations offertes par le FOREM et l’IFAPME en fonction des besoins des personnes en situation de handicap ;
  • Former et sensibiliser les fonctionnaires régionaux et locaux à l’accueil des usagers PMR ;

Vous trouverez la liste complète des objectifs et des mesures par Ministre en annexe.

Ces 28 mesures « Accessibilité » vont à présent être déclinées en actions concrètes par chaque Ministre et leur développement se fera en concertation étroite avec les administrations et les acteurs de terrain concernés.

Dès ce mois de juin, des « référents accessibilité » seront désignés pour représenter chaque cabinet ministériel et les administrations concernées. Des groupes de travail seront ensuite organisés avec les associations représentatives des personnes handicapées pour participer à la mise en œuvre des projets. Les premières concrétisations de ces mesures sont attendues dès le printemps 2018 où le Ministre Maxime PREVOT dressera un 1er bilan intermédiaire.

 

Le Ministre Maxime PREVOT se réjouit de ces décisions qui vont permettre d'améliorer sensiblement la qualité de vie des personnes en situation de handicap et/ou en situation de mobilité réduite au travers d'une participation accrue à la vie en société et d'une meilleure prise en charge institutionnelle.