Une carte reconnue officiellement pour faciliter le quotidien des personnes sourdes et malentendante

Le M.C.S. se bat depuis plusieurs années pour l’instauration d’une carte officielle permettant aux personnes sourdes ou malentendantes de prouver et d’expliquer tout simplement leur handicap avec un vendeur, un employé communal ou encore un urgentiste.

Le Mouvement Citoyens Sourds (M.C.S) est une initiative belge rassemblant sur son groupe Facebook aux environs de 1000 personnes, français et belges. Les trois fondateurs et membres actifs sont des bénévoles.  Le mouvement est né conjointement à celui des Gilets Jaunes en 2018 suite à l’émergence de discussions sur l’inaccessibilité. Aujourd’hui, son combat est plus vaste. Ils travaillent sur différentes thématiques, récoltent des témoignages et des feedbacks de leur communauté Facebook et font ensuite suivre un rapport à la FFSB (Fédération Francophone Des Sourds de Belgique). Grâce à leur travail, ils sont déjà entrés en communication avec de nombreux politiciens tels que Sophie Wilmès et Elio Di Rupo. Leur travail quantitatif et qualitatif ne rapporte malheureusement que peu de résultats, la communauté sourde étant méconnue et sous-écoutée. 
 
Le M.C.S. se bat depuis plusieurs années pour l’instauration d’une carte (reconnue officiellement par le SPF) permettant aux personnes sourdes ou malentendantes de prouver et d’expliquer tout simplement leur handicap avec un vendeur, un employé communal ou encore un urgentiste. Sur cette carte se trouverait le numéro de registre national, le type de handicap (dans le cas présent: surdité), des conseils pour savoir s’il vaut mieux communiquer avec cette personne par l’écrit ou le dessin et le numéro d’un interprète. 
 
Il existe aujourd’hui une carte de l'Aviq, la EU Disabilty Card. Elle est gratuite et valable dans 12 pays européens. Elle vise à favoriser l'accès à la culture, au sport et aux loisirs. Seul bémol, elle est la même pour tous les types de handicaps confondus or la communauté d’Autonomia est bien placée pour savoir qu’un handicap n’est pas l’autre. Et surtout, la surdité est un handicap qui ne se voit pas ! Il existait également une carte FFSB (Fédération Francophone Des Sourds de Belgique), mais cette carte n’est pas officielle. Exemple pratique: Si la personne sourde ou malentendante tombe inconsciente, il serait plus que nécessaire de pouvoir pour les urgentistes trouver dans son portefeuille ou l’une de ses poches une information sur le handicap de la personne pour pouvoir ensuite communiquer au mieux avec cette dernière. 
 
La Ministre Karine Lalieux, ministre des Pensions et de l’Intégration sociale, chargée des Personnes handicapées, de la Lutte contre la pauvreté et de Beliris, a proposé au mouvement citoyen sourds (M.C.S.) l’instauration d’un badge. Pour le M.C.S., ce badge, porté constamment, les catégoriserait et les stigmatiserait. De plus, il est, selon eux, dangereux: l’occasion pour les personnes mal-intentionnées de profiter de ce handicap pour les suivre et les dérober par exemple. 
 
Envie de vous battre à leurs côtés pour cette carte qui faciliterait le quotidien des personnes sourdes et malentendantes ? Rejoignez leur page Facebook via l’adresse suivante.