Un débat en France qui devrait démarrer en Belgique

"le reste à charge" à zéro : une volonté politique, exemple à suivre !

Un débat en France qui devrait démarrer en Belgique

Reste à charge zéro pour les dépenses liées à l’optique, aux prothèses dentaires et auditives : Agnès Buzyn et Delphine Gény-Stephann lancent la concertation entre les acteurs de ces secteurs.

Afin de mettre en œuvre l’engagement du Président de la République d’un reste à charge zéro pour les dépenses liées à l’optique, aux prothèses dentaires et auditives, la ministre des Solidarités et de la Santé et la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, ont réuni ce jour les acteurs concernés pour échanger sur les objectifs de la mesure et convenir d’un calendrier et d’une méthode de travail.

Si chaque filière bénéficiera d’une approche adaptée à ses spécificités, l’objectif est d’aboutir à une feuille de route commune à la fin du printemps 2018. Le but est de garantir à l’ensemble de la population un accès à un panier de soins nécessaires et de qualité sans reste à charge.

Traduisons les termes "reste à charge" par ticket modérateur et quote-part personnelle et nous retrouvons les paramètres pour lancer le même débat en Belgique... il faut y mettre de la volonté politique.