Nouveau: Des lits pour les patients double diagnostic

Le Centre hospitalier Jean Titeca de Bruxelles a créé six lits pour les patients " double diagnostic "

Nouveau: Des lits pour les patients double diagnostic

La problématique du « Double Diagnostic » concerne des patients qui souffrent d’un handicap mental et qui ont été amenés, un jour dans leur existence, à subir des crises de décompensations psychiatriques.

En effet, environ 300.000 Belges souffrent de déficiences intellectuelles. 100.000 d’entre eux développent également, pendant l’enfance ou l’adolescence, une maladie mentale à des degrés divers : dépression profonde, troubles de l’attachement, psychose, troubles de l’humeur, etc. Et « environ un tiers de ces personnes handicapées mentales présentent, au moins une fois au cours de leur vie, un épisode de troubles sérieux du comportement », indique le docteur Pierre Titeca, président du conseil d’administration du CHJT et psychiatre au sein de l’hôpital, à la Libre Belgique.

Malgré ces chiffres alarmants, avant le premier octobre dernier, il n’existait pas de centre médical à Bruxelles spécialisé dans le « Double Diagnostic ». Les patients bruxellois devaient se tourner vers l’unité 23 du Centre psychiatrique de Manage, dans la province du Hainaut.

Pour la première fois à Bruxelles, le premier octobre 2018, l’unité de soins « Les bambous » du Centre hospitalier Jean Titeca a aménagé six lits « Double Diagnostic ». A terme, l’objectif est d’arriver à une offre de 15 à 21 lits pour 2020.