Marie Ratabel et son combat pour les femmes autistes

Selon une enquête récente de la Fondation Pierre Deniker, 88 % de femmes autistes ont déjà été victimes d’une agression sexuelle dont 51% ont subi un viol. C’est le cas de Marie Ratabel qui aujourd’hui se bat pour que cela n’arrive pas à d’autres.

Marie Ratabel est présidente de l’Association Francophone des Femmes Autistes et voyage partout en France pour faire entendre la voix des personnes autistes. Elle est à l’origine de plusieurs amendements récents. 

Elle explique : « Les personnes autistes sont davantage vulnérables aux violences, en général déjà, et aux violences sexuelles, parce qu'on a une difficulté de compréhension des sous-entendus et de l’implicite (…). Et le fait d’être en décalage par rapport à cette interaction fait qu’on ne comprend pas exactement ce que la personne attend de nous. Et on peut se retrouver dans des situations finalement dangereuses pour soi, sans se rendre compte qu’on est en danger ».

Elle mène son combat aux côtés de la psychiatre Muriel Salmona, spécialistes des traumatismes subis par les victimes de violences sexuelles. Selon cette dernière, « les atteintes neurologiques liées à ces violences ont un impact encore plus important sur le cerveau des autistes car il a déjà un fonctionnement qui est hypersensible ».