Les pays européens échouent à réduire la pauvreté chez les personnes handicapées

En avril 2020, le Forum européen des personnes handicapées a publié son quatrième rapport sur les droits de l'homme qui portait sur la corrélation entre la pauvreté et le handicap en Europe.

Les pays européens échouent à réduire la pauvreté chez les personnes handicapées

Ce qui est en est ressorti, c'est que dans l'UE, 28,7% des personnes handicapées sont menacées de pauvreté, et ce nombre devrait augmenter en raison des conséquences de la pandémie de COVID-19. De plus, depuis 2010, la situation s'est aggravée en Estonie, au Luxembourg, en Allemagne, en Suède, en Irlande, en République tchèque, en Lituanie, en Italie, aux Pays-Bas, à Malte et en Espagne.

Non seulement les personnes handicapées sont statistiquement plus vulnérables à la pauvreté et au chômage, mais elles doivent souvent supporter des coûts supplémentaires en raison de leurs conditions: il suffit de dire qu'en Belgique, les coûts liés au handicap s'élèvent à environ 14.550 € par an.

Le Forum européen des personnes handicapées a rédigé une série de recommandations adressées à l'UE et aux décideurs nationaux:

  • L'inclusion des personnes handicapées doit être mise en œuvre par la mise en place d'un plan d'action.
  • La pauvreté et l'exclusion sociale dans le contexte du handicap doivent être traitées dans le cadre du suivi de la stratégie européenne en faveur des personnes handicapées 2010-2020.
  • Mise en œuvre d'une législation anti-discriminatoire.
  • La création d'emplois doit être encouragée en proposant des emplois, des stages, des formations et des programmes d'apprentissage tout au long de la vie.
  • «Favoriser l'utilisation de méthodes d'évaluation du handicap qui suivent une approche holistique conforme à la CRPD».
  • Des services de soutien devraient être mis à la disposition du grand public afin que les personnes handicapées n'aient pas à recourir à des services spécialisés coûteux.

Découvrez le rapport (en anglais) en cliquant ICI