La création d'un sentier accessible aux PMR dans le cadre de Natur'accessible

Question écrite du 08/01/2021 de SOBRY Rachel à TELLIER Céline, Ministre de l'Environnement, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité et du Bien-être animal.


Le journal L'Avenir annonçait, avant Noël, l'achèvement d'un projet de sentier de 2 km entre Mazée, dans la Commune de Viroinval, et le village de Vireux-Molhain, de l'autre côté de la frontière belgo-française. La spécificité de ce tracé est qu'il sera accessible aux personnes en situation de handicap.

Ce projet, initié il y a trois ans déjà, a vu ses travaux d'aménagement commencer au début du mois d'octobre. Ceux-ci doivent se terminer sous peu et l'inauguration officielle du sentier devrait avoir lieu en juin.

Ce circuit, développé en partenariat avec le parc naturel Viroin-Hermeton et le parc naturel régional des Ardennes, en France, fait partie du projet Natur'accessible mis en place en 2017 en Région wallonne.

Natur'accessible a été créé afin de développer le potentiel touristique des sites naturels et particulièrement des sites classés « Natura 2000 » à travers l'aménagement de circuits de découverte thématique au sein de 11 parcs naturels wallons. La nature wallonne est ainsi rendue accessible à tous, y compris aux personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap. Le focus sur les zones « Natura 2000 » a été choisi afin d'informer le public vis-à-vis de ce réseau écologique européen.

Ce type de projet est particulièrement important dans la mesure où les personnes à besoin spécifiques représentent, selon des chiffres de 2017, 15 % de la population des 16 à 64 ans et 25 % des plus de 65 ans.

Quel est le bilan, après 3 années, de Natur'accessible ? Combien de circuits adaptés ont pu voir le jour en Wallonie ?

Le projet Natur'accessible fait-il l'objet de concertations avec l'homologue de Madame la Ministre en charge des personnes en situation de handicap, la Ministre Morreale ?

La promotion de Natur'accessible est-elle suffisante en Région wallonne ?

De quelle manière les sites développés dans le cadre de Natur'accessible informent les promeneurs à propos des zones « Natura 2000 » ?

Réponse du 10/02/2021 de TELLIER Céline

Le projet Natur’accessible est porté par ma collègue, Christie Morreale, Vice-Présidente et Ministre de l’Emploi, de la Formation, de la Santé, de l’Action sociale, de l’Égalité des chances et des Droits des femmes, et moi-même, via un subventionnement de 25 000 euros par projet, partagé entre la Région wallonne, d’une part, et l’Agence wallonne de la santé, de la protection sociale, du handicap et des familles d’autre part.

Sur le terrain, la collaboration est établie entre la Direction de la nature et des espaces verts du DNF et l’AViQ, l’Agence pour une vie de qualité.
Le projet vise à améliorer l’accessibilité à la nature aux personnes ayant des besoins spécifiques. Cette appellation regroupe 7 catégories de personnes :
- les personnes en fauteuil roulant ;
- les personnes marchant difficilement ;
- les personnes aveugles ;
- les personnes malvoyantes ;
- les personnes sourdes ;
- les personnes malentendantes ;
- les personnes avec des difficultés de compréhension.

Le projet a débuté fin 2017 et se traduira par l’aménagement de l’accessibilité de circuits de découverte thématique au sein de 11 sites Natura 2000 se trouvant dans les Parcs naturels de Wallonie. Il associe la Fédération des parcs naturels de Wallonie et Access-i, spécialiste des aménagements pour personnes à besoins spécifiques.

Le projet repose sur une approche différenciée des promenades en fonction des besoins spécifiques ciblés. Chaque sentier cible un ou deux besoins principaux pour lesquels des aménagements d’accessibilité et didactiques sont dimensionnés correctement.

Prolongé à deux reprises d’un an en raison de la complexité des aspects techniques et de la nécessaire concertation entre de nombreux partenaires, l’ensemble des réalisations sera terminé pour la fin de cette année. Le Parc naturel de l’Ardenne méridionale, douzième Parc naturel wallon créé le 1er janvier 2020, a demandé à participer au projet et a bénéficié d’une subvention pour l’aménagement d’un circuit pour fin 2022.

La Loterie nationale apporte une subvention supplémentaire d’un montant total de 30 000 euros pour des aménagements didactiques. Le projet Life BNIP (Life Intégré) fait de même pour un montant total de 40 000 euros. Tous les publics seront ainsi informés, notamment des spécificités du réseau Natura 2000 et du site particulier au sein duquel ils se trouvent.

Par ailleurs, des budgets complémentaires sont également activés au niveau local pour compléter ces moyens. Les communes fournissent aussi des aides logistiques aux projets.

Dans les faits, chaque parc naturel a choisi un site Natura 2000 au sein d’une de ses communes, désigné un circuit - le plus souvent existant - et identifié le ou les types de personnes à besoins spécifiques visés ainsi que les aménagements projetés.

Toutes ces informations sont synthétisées dans un tableau en annexe qui reprend également l’état d’avancement de chacun des projets.

Les inaugurations des 11 circuits s’échelonneront de mai à décembre 2021. À ces occasions, des institutions travaillant avec les publics cibles seront invitées et bénéficieront d’animations adaptées.

Chaque parc fera localement la promotion de son nouveau circuit via son site web et son journal du parc ou sa Newsletter. Une série d’autres moyens seront déployés afin d’assurer une promotion plus large, notamment via « Access » qui a pour mission de promouvoir l’information sur les biens et services accessibles aux personnes à besoins spécifiques.

La Région wallonne via ses sites web d’information et sa revue Wallonie, l’AViQ via ses propres canaux d’information, la Fédération des parcs naturels de Wallonie, les communes des parcs naturels… sont autant d’acteurs qui participeront à la promotion des circuits. Des partenariats sont aussi envisagés, comme celui initié avec Wallonie Belgique Tourisme afin de réaliser des capsules vidéo.

Enfin, un vade-mecum sera disponible à l’automne 2021 sur la manière d’aménager un sentier en site naturel pour les personnes à besoins spécifiques.