L’association Valentin Haüy partenaire de Microsoft pour l’accessibilité numérique

L'association Valentin Haüy signe un partenariat avec Microsoft pour l'aider à développer et adapter des solutions d’intelligence artificielle accessibles aux personnes aveugles et malvoyantes.

L’association Valentin Haüy partenaire de Microsoft pour l’accessibilité numérique

Premier chantier de ce partenariat, Microsoft et l’association Valentin Haüy vont travailler à l’adaptation française des applications mobiles, comme « Seeing AI », pour permettre aux personnes aveugles ou malvoyantes de gagner enautonomie grâce aux technologies d’intelligence artificielle.

Œuvrant depuis 130 ans pour l’autonomie des personnes aveugles ou malvoyantes, l’association Valentin Haüy fait del’accessibilité numérique l’une de ses priorités actuelles. Dans une société de l’information telle que la nôtre, ne pasavoir accès à Internet, et plus largement aux contenus et services numériques, constitue un facteur d’exclusion sociale,culturelle, scolaire et professionnelle.

C’est le Pôle Accessibilité Numérique de l’association Valentin Haüy qui est en charge de cet enjeu majeur. « Il reste encore beaucoup à faire en matière d’accessibilité numérique, condition sine qua non de l’autonomie des personnes empêchées de lire en raison d’un handicap ». Expert du Centre d’évaluation et de recherche sur les technologiespour les personnes aveugles ou malvoyantes (Certam), Manuel Pereira (Responsable Accessibilité Numérique del’association Valentin Haüy) s’efforce de sensibiliser les acteurs de ce secteur. « Intégrer cette notion d’accessibilité en amont de la production des contenus peut leur permettre d’enrichir plus facilement les futures adaptations. Plutôt que d’installer des systèmes fermés peu ou pas accessibles, les acteurs du marché ont tout intérêt à développer des solutions susceptibles d’être « nativement » utilisables par des personnes en situation de handicap ».

DES BONNES PRATIQUES À ÉCHANGER

« Avec notre contribution, l’entreprise veut obtenir des retours terrain des personnes aveugles et malvoyantes sur l’accessibilité de ses logiciels, ainsi que ses applications mobiles élaborées à leur intention », précise Manuel Pereira.

Pour Philippe Trotin, Responsable Accessibilité chez Microsoft France, cette démarche s’inscrit dans « la mission de Microsoft, de permettre à chaque individu et à chaque organisation à travers le monde de réaliser ses ambitions.L’accessibilité numérique est donc un enjeu majeur pour Microsoft. Nous sommes convaincus que les bénéfices de l’Intelligence Artificielle (IA) doivent être accessibles à tous et toutes. C’est pourquoi des fonctionnalités d’accessibilité sont intégrées « nativement » dans nos produits et que nous développons des applications spécifiques pour permettre aux personnes en situation de handicap de mieux surmonter les difficultés dans leur vie quotidienne ».

TROIS CHANTIERS COMMUNS

  • L’association Valentin Haüy et une vingtaine d’experts connus et reconnus (au premier rang desquels Manuel Pereira) vont accompagner Microsoft lors des tests d’adaptation d’applications mobiles, qui pourront bientôt être disponibles en France et en français.

  • Divers événements vont être organisés conjointement en 2019, en vue de valoriser les solutions proposées. L’association Valentin Haüy prévoit d’ores et déjà une deuxième édition de sa journée dédiée à l’accessibilité numérique.

  • Le forum utilisateurs constitué de déficients visuels doit se réunir au dernier trimestre 2019 pour faire part de ses recommandations à Microsoft concernant les améliorations à apporter à ses produits.

DES SOLUTIONS À ÉVALUER ET À ADAPTER

Outre les fonctionnalités de Windows 10 et de la suite Office 365, qui vont être testées par des utilisateurs déficientsvisuels de l’association Valentin Haüy, les attentes les plus importantes de Microsoft durant ces tests concernent desapplications capables de leur faire gagner en autonomie.

S’appuyant sur les services d’Intelligence Artificielle (AI en anglais) de Microsoft, l’application Seeing AI répond à un certain nombre d’usages de la vie courante utiles aux personnes aveugles et malvoyantes : lecture audio de texte etde documents, reconnaissance de personne, description de scène, etc. Cette application est actuellement en cours d’adaptation pour un public francophone et sera disponible gratuitement dans les prochains mois.

Une deuxième application, Microsoft Soundscape (qui n’est pas encore disponible dans l’Hexagone) devraitégalement faire l’objet de tests par des experts déficients visuels. Déjà proposée aux États-Unis, elle restitue en son spatial 3D la description des lieux où l’utilisateur se trouve.

Ainsi que le souligne Manuel Pereira, « ce partenariat peut permettre à terme d’obtenir des produits« nativement » accessibles aux déficients visuels. Il constitue une avancée notable en ce sens et devrait ouvrirla voie à d’autres initiatives en faveur de l’accessibilité numérique ».

 

©communiqué de presse