Gyrolift, le fauteuil roulant du futur ?

Lambert Trénoras, président et cofondateur de la société Gyrolift, et Guillaume Pronost, responsable commercial, présentent leur solution de mobilité comme étant le « fauteuil roulant qui casse les codes. » en 2021.

La maison des aidants de Flers, une commune française, en sera prochainement équipée.

Le projet a fleuri en 2011, il y a 10 ans déjà. Lors de cette année, Lambert Trénoras s’est lancé dans la réalisation d’un prototype dans le cadre de sa thèse de doctorat.

Son nom « Gyrolift » est lié aux technologies gyropodiques nécessaires à la conception du produit. Pour information, selon le dictionnaire Le Robert, un gyropode est "un véhicule électrique monoplace constitué d'une plateforme sur deux roues que le conducteur, debout, manœuvre à l'aide d'un manche." En effet, une des caractéristiques majeures du modèle est le nombre de roues réduit à deux. Se pencher légèrement en avant ou en arrière permet d’avancer ou de reculer.

Une autre caractéristique de ce fauteuil est la possible verticalisation de son passager permettant alors d’accéder à des éléments placés en hauteur mais également de discuter droit dans les yeux avec un·e interlocuteur·trice valide.

Le fauteuil Gyrolift doit encore passé une série de tests pour pouvoir être reconnu comme dispositif médical. Nous leur souhaitons l’obtention de cette homologation.

Découvrir le produit en vidéo