En France, un projet de loi pourrait faciliter la vie des aidants proches

Le relayage, connu au Québec sous le nom de "baluchonnage", pourrait voir sa pratique reconsidérée, selon le projet de loi "Pour une société au service de la confiance". Son but : permettre à un professionnel de remplacer un aidant pro

En France, un projet de loi pourrait faciliter la vie des aidants proches

Actuellement, il n'est, légalement, pas possible de prester une période au delà de 10 ou 12 heures. Chose qui pourrait etre modifiée par ce projet de loi mené par le Ministre français de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

En effet, il apparaît, parmi les expérimentations évoquées, un article faisant mention de "l'Expérimentation de prestations de suppléance de l’aidant à domicile (ou « relayage »), assurées par un professionnel sur une période de plusieurs jours consécutifs (durée d’expérimentation : 3 ans) : cette disposition permet de recourir à un salarié volontaire pour assurer des prestations de suppléance de l’aidant à domicile, sur une période de plusieurs jours consécutifs". 

L'occasion pour les aidants proches de souffler lorsque cela en est nécessaire, sans devoir faire subir à certaines personnes, facilement désorientée, la difficulté de voir plusieurs personnes différentes se succéder chez elle.