Des cellules souches pour lutter contre la Sep

Une équipe de chercheurs américains fait reculer la sclérose en plaque.

La sclérose en plaques est une maladie qui touche le système nerveux central, en particulier le cerveau, les nerfs optiques et la moelle épinière. Elle altère la transmission des influx nerveux et peut se manifester par des symptômes très variables : engourdissement d’un membre, troubles de la vision, sensations de décharge électrique dans un membre ou dans le dos, troubles des mouvements, ...
Cette pathologie se caractérise par une destruction progressive de la gaine qui protège les neurones. Si certains traitements permettent de retarder l’évolution de la maladie, aucun ne permet aujourd’hui de faire régresser les symptômes.
Une équipe américaine vient d’annoncer des résultats préliminaires assez spectaculaires obtenus avec des injections de cellules souches hématoïétiques.
Parmi de nombreux patients atteints de la maladie, certains ont été traités avec des cellules souches provenant de leur propre corps, en sus des immunosuppresseurs.
Ainsi, 90% des patients qui ont subi la procédure n’ont pas vu progresser les symptômes pendant les 3 ans qui ont suivi le traitement et aucune nouvelle lésion n’est apparue.
Un suivi plus long des patients permettra de dire si grâce à ce protocole, on arrivera à stopper la sclérose en plaque.