Sujet Handicape Evocations du Lien Psychique et du Lien Social

Sujet Handicape Evocations du Lien Psychique et du Lien Social
La question de l'adaptation scolaire et sociale des enfants et adolescents en situation de handicap et en difficultés d'apprentissage ou de relation appelle un repérage et une analyse psychodynamique qui prennent en compte les mobilisations et les investissements qui se trouvent provoqués et convoqués dans le vécu quotidien. Les représentations-affects qui sous-tendent puis traversent les expériences d'intégration prennent ancrage dans la confrontation première au handicap et à l'inadaptation.
Cet ensemble originaire qui entremêle éléments de la réalité et mouvements tant fantasmatiques qu'imaginaires peut se traduire en attitudes freinantes et paralysantes mais aussi se constituer en organisateurs structurants et en conduites d'accompagnement par le biais de projets partagés. Chaque partenaire - enfant, famille, professionnel, institution, groupe - est partie prenante dans cet espace intra et interrelationnel. Le processus d'intégration psychique et sociale, dans ses facilitations comme dans ses blocages, s'éclaire et se comprend mieux à partir de l'émergence de ces effets en retour, le plus souvent déplacés et masqués dans la réalité. Ce qui peut alors faire sens, dans cette mise en écoute et en commun, est que le handicap et les difficultés d'adaptation se révèlent, sur fond de ré-évocation du passé et d'évocation-anticipation de l'avenir, davantage affaire de similitude que de différence autour des sentiments - éprouvés non sans angoisse et souffrance - de rupture, de perte, de vide. Il résulte de cette prise de conscience une meilleure reconnaissance de la place et du rôle qui reviennent à chacun dans sa position de sujet en devenir, à la recherche d'un compromis de vie de part et d'autre narcissiquement acceptable. La remise en perspective de soi et la capacité de représentation et d'investissement qui en découle, dans la relation à l'autre - le vivre ensemble des expériences et des pratiques - et dans le rapport aux objets culturels communs, entrent dès lors dans le champ des possibles par appropriation subjective et réciproque.
<br />